R.Majecki : grand par la taille et le talent

R.Majecki : grand par la taille et le talent

11 avril 2020 11 Par Franck C

En s’attachant les services d’un grand espoir européen au poste de gardien de but, l’ASM a voulu assurer un élément de poids dans son effectif pour les prochaines saisons. Arrivé du Legia de Varsovie fin janvier dernier, le jeune gardien polonais a déjà une belle carte de visite et s’inscrit parfaitement dans la politique du club visant à une revente avec forte plus value d’ici quelques saisons. Si bien sûr le joueur confirme son potentiel au plus haut niveau, ce qui ne sera pas simple avec B.Lecomte et D.Subasic en concurrence la saison prochaine. Présentation en détails de Radoslaw Majecki.

 

Un espoir prometteur du football polonais

Formé dans le club de KSZO Ostrowiec Swietokrzyski proche du domicile familial de Starachowice (Sud de Varsovie), R.Majecki a ensuite intégré le club le plus titré (13 titres de champion et 19 Coupes nationales remportées depuis 1927) et le plus populaire de Pologne, le Legia Varsovie. Surclassé à 15 ans seulement en U17, le grand gardien par la taille (1m93) a vite fait ses classes au sein d’un club réputé pour la formation de ses jeunes joueurs. Dès son départ pour le Legia, le jeune gardien intègre la sélection nationale des U16 polonais. Ses prouesses internationales dans les équipes nationales font de lui un élément clé des gardiens de but polonais sélectionnés dans les différentes catégories d’âges. Au sein des U19 du Legia, il dispute en 2017-2018 la Youth League, prestigieuse compétition parallèle à la Ligue des Champions et destinée aux équipes U19 des clubs européens qualifiés pour la plus prestigieuse des coupes européennes. Ses performances sont alors remarquées et il pointe alors petit à petit le bout de son nez en équipe première du Legia. Mais pour lui permettre de jouer régulièrement et de confirmer ses bonnes performances, le club de la capitale polonaise le prête à Stal Mielec club de D2 polonaise (dont est originaire le célèbre attaquant Andrzej Szarmach). Il y joue alors 33 matchs comme titulaire. Le bilan de ce prêt étant satisfaisant, le Legia n’hésite pas à le propulser gardien n°1 pour la saison 2019-2020 malgré des touches à l’intersaison estivale 2019 (dont une avec un club français). Il y dispute 34 matchs au total (dont 8 en préliminaires Europa League) et tous comme titulaire. Majecki gagne de l’expérience au haut niveau européen en disputant deux matchs à fort enjeu face aux Glasgow Rangers lors du dernier tour des préliminaires d’EL (défaite et élimination 1-0). Le jeune gardien s’en souvient encore : « Je me souviens du match aller contre le Rangers FC au quatrième tour des éliminatoires de la Ligue Europa comme si c’était hier, cela m’a beaucoup ému. » (Source interview Instagram-Legia.com)

Le jeune joueur se destine également à devenir le N°1 en équipe nationale A polonaise. Beaucoup d’observateurs du football polonais et européen lui prédisent un avenir doré s’il maintient son niveau de performance. Pourtant le jeune Radoslaw garde la tête froide : « Quand je suis arrivé en équipe première au Legia, un article  a été publié disant que j’étais similaire à Artur Boruc. Plus tard, que j’étais le nouveau Szczęsny, et maintenant le nouveau Fabiański. Je suis souvent comparé à tous les autres gardiens de but. Je veux être moi-même tout simplement. ».(Source interview Instagram-Legia.com).

Formé à l’école polonaise des gardiens de but ( où ont été formés de grands gardiens comme Tomaszewski, Mlynarczyk, Dudek, Szczesny, entre autres), R.Majecki a travaillé dur pour en arriver là : “Dans mon adolescence, j’étais souvent étonné quand un des mes formateurs me disait que la clé de la réussite était le travail et la patience. Mais maintenant je mesure qu’il avait raison. Vous devez travailler, être patient et prêt à avoir une chance et la saisir au bon moment. Il y a des moments où vous vous sentez mal et ce n’est pas votre journée. Et puis vous avez la possibilité de jouer et vous devez l’utiliser à cent pour cent.”(Source interview Instagram-Legia.com)

Le jeune gardien apprend aussi sagement sous les ordres de ses entraîneurs successifs au Legia, entre autres du coach portugais Ricardo Sa Pinto, au Legia de 2018 à 2019. Le Portugais lui inculque un état d’esprit irréprochable sur le terrain : « J’ai fait mes débuts au Legia avec l’entraîneur Ricardo Sa Pinto. Après la première rencontre disputée, il m’a dit: “Ne parle pas en dehors du terrain, seulement sur le terrain”. Il s’agissait simplement pour moi de me focaliser sur le match et de donner le meilleur de moi-même. »(Source interview Instagram-Legia.com). Le jeune joueur est aussi connu pour être perfectionniste et a besoin de revoir ses prestations à la vidéo à des fins d’amélioration de son niveau de jeu.

Au niveau international, Majecki a pu mesurer sa popularité lors de l’Euro U20 en Pologne. Les jeunes polonais furent malheureusement éliminés dès les 8èmes de finale de la compétition. Le site Transfermarkt  avait d’ailleurs recensé les meilleurs jeunes joueurs U20 lors de la Coupe du Monde l’année dernière de la catégorie, poste par poste, en fonction de leur valeur de transfert en lien avec leur potentiel actuel et à venir. R.Majecki fut ainsi l’un des deux seuls gardiens identifiés comme les plus “bankables” de la Coupe du Monde U20 avec le gardien U20 français, I.Meslier (formé à Lorient et prêté à Leeds United).

 

Monaco : une prochaine étape importante de sa carrière

Acheté sept millions d’euros par l’ASM au Legia en janvier dernier, le transfert du gardien international polonais reste le transfert record de la première ligue polonaise à ce jour. Les médias polonais ont longuement souligné ce transfert comme une étape clé dans la réussite de ce jeune gardien au physique déjà impressionnant par sa taille et par le talent.

Fait intéressant : Majecki a été un temps annoncé recrue potentielle du club du Montpellier Hérault pour remplacer un certain B.Lecomte transféré à l’ASM en juillet 2019. Les deux clubs n’ont pas réussi à se mettre d’accord et le Legia a décidé ensuite de faire de Majecki son gardien n°1 en tout début de saison. La suite, on la connaît. Le club monégasque a semble t il bien négocié ce transfert car très peu de clubs s’étaient manifestés cet hiver pour recruter ce jeune gardien dont la valeur actuelle de transfert sur le marché est estimé à 5 M. d’euros environ.

Le joueur actuellement confiné aussi en Pologne a confié récemment sa prochaine arrivée sur le Rocher et son souhait un jour de vivre une aventure sportive au grand Real de Madrid : “Mon rêve en tant que footballeur est de jouer régulièrement au plus haut niveau. Monaco est-il plus proche de Madrid ? Si on regarde la carte, elle est probablement plus proche de la capitale de l’Espagne …(rires). A Monaco, j’ai été impressionné par le cadre de vie et la météo. J’aime aussi beaucoup le style du jeu de l’équipe. J’ai suivi toutes les rencontres du club. Je pense que mes futurs coéquipiers me feront  une grande impression. Je pense que j’ai de meilleures chances d’aller à l’Euro (reprogrammé en 2021) si je joue régulièrement à l’AS Monaco.”(Source interview Instagram-Legia.com)

Cet achat d’un jeune gardien peut rappeler celui de Paul Nardi alors acheté en  2014 au club de Nancy alors en L2 avec un profil similaire (jeune gardien international français à fort potentiel). A la différence près que le Polonais a joué titulaire à 34 reprises avec le Legia, un club majeur du championnat polonais et a disputé quelques matchs de Coupe d’Europe, ce qui ne fut pas le cas du jeune français à son arrivée à Monaco. Seydou Sy étant en fin de contrat en juin prochain, l’avenir de R.Majecki s’inscrira théoriquement comme le n°3 des gardiens de l’ASM (Lecomte et Subasic étant N°1 et N°2 en principe). Cela présage d’une concurrence féroce à ce poste la saison prochaine à moins que le portier polonais soit prêté pour lui donner un temps de jeu plus cohérent.

Photo crédit : asmonaco.com

0 0 vote
Note l'article