Portrait : J.K.Augustin, le pari monégasque

Portrait : J.K.Augustin, le pari monégasque

16 septembre 2019 28 Par Franck C

En intégrant le club du Rocher dans les tous derniers jours du mercato estival 2019 sous forme de prêt en provenance du club allemand du RB Leipzig, l’attaquant international de 22 ans a semble t-il relevé un nouveau défi en Ligue 1, deux ans après son départ de France et du PSG, son club formateur. Précédé d’une réputation sportive flatteuse (à 22 ans, son palmarès compte déjà 8 trophées majeurs !), le joueur a pu cependant “se perdre” dans une attitude inadaptée pour le haut niveau il y a quelques mois. Son autocritique effectuée récemment, JKA a donc l’ambition de réussir avec les Rouge et Blanc et de prouver sa valeur au football français.

Un pur produit de la formation parisienne

Originaire de la ville de Plaisir dans les Yvelines, JK Augustin (JKA) y fait ses débuts de jeune footballeur. Il intègre ensuite un club phare du football francilien, l’ACBB (Boulogne Billancourt), véritable institution pour les jeunes talents en Île de France. Sont passés dans ce club des joueurs comme H.Ben Arfa (sans club), G.K. Nkoudou (Besiktas), Y. Bammou (Alaynaspor) ou dernièrement un certain Hannibal Mejbri parti il y a peu du Rocher pour Manchester United. À Boulogne, JKA évolue avec un certain Allan Saint-Maximin, ex-monégasque révélé chez les Verts avant de rejoindre le Rocher.

Dans les catégories de jeunes du club des Hauts de Seine, JKA est régulièrement surclassé et fait preuve de qualités techniques déjà impressionnantes sur le front de l’attaque, notamment une grosse frappe de balle qui fait souvent mouche. Vite repéré par différents scouts de grands clubs français et européens, c’est le PSG qui remporte la mise et JKA intègre le centre de formation parisien en 2009.

Avec les équipes de jeunes du PSG, JKA progresse doucement mais sûrement. Conscient d’avoir une pépite en son sein, le PSG le couve et met tout en œuvre pour que son talent puisse éclore avec justesse et patience. Plutôt introverti au quotidien, le jeune attaquant devient progressivement un vrai danger dans la surface adverse. En septembre 2014, en Youth League face au FC Barcelone, le Parisien, sans complexe, livre une performance remarquable (un but marqué) malgré le match nul à l’arrivée (2-2). Aux côtés d’un certain F.Ballo Touré, lui-aussi au centre de formation du PSG, JKA démontre un potentiel digne d’un futur attaquant très prometteur. Le club parisien lui décerne même le prix du « Titi d’or » en 2014 (il succède alors à Coman et Rabiot), un prix individuel qui récompense chaque année le meilleur jeune du PSG en faisant voter tous les joueurs du centre de formation du club de la capitale.

L’envol en sélection

Titulaire au PSG dans toutes les équipes de jeunes, JKA s’impose également dans les sélections de jeunes. Il est sélectionné à 41 reprises des U16 aux Espoirs. Auteur de 25 buts toutes catégories de sélections, JKA devient champion d’Europe avec les moins de 19 ans en 2016 avec un certain Kylian M’Bappé (PSG), P.Bernardoni ( Nimes), Issa Diop (West Ham), L .Tousart (OL), L.Blas (FC Nantes), A.Harit (Schalke 04), une génération exceptionnelle au passage. Meilleur buteur de la compétition avec 9 buts et avec un titre européen en poche, JKA sait qu’il doit franchir une étape cruciale avec le PSG et ce, dès la reprise de l’entrainement en juillet 2016. Le club parisien, aux mains des qataris depuis 2011, prend conscience de la nécessité d’intégrer des pépites de son centre de formation malgré les objectifs sportifs très élevés à court terme (Ligue des Champions). Le départ « précipité » de K.Coman à la Juve en 2014 (premier contrat professionnel signé en Italie…) a échaudé les dirigeants parisiens et ceux-ci comptent sur JKA pour mettre en valeur le centre de formation parisien aux yeux de l’Europe du football.

Un départ inévitable du PSG

Intégré dans le groupe professionnel en 2015, mais évoluant majoritairement en réserve, JKA se sait condamné à briller dans son club formateur alors même que la concurrence en attaque y est féroce et expérimentée (E.Cavani, Z.Ibrahimovic, E.Lavezzi…). Il disputera tout de même 14 matchs en équipe première et inscrira son 1er but face à l’ESTAC Troyes en novembre 2015, il n’a que 18 ans et son palmarès se rallonge en mai 2016 avec un titre de champion de Ligue 1 et une Coupe de France gagnés avec le PSG (sans oublier une Coupe de la Ligue déjà gagnée en avril 2016). En juillet 2016, il participe à la préparation estivale avec le groupe professionnel et excelle pendant certains matchs amicaux. La réalité se durcit cependant et JKA n’obtient que très peu de temps de jeu (à peine 196 minutes sur l’ensemble de la saison et un but marqué tout de même). La marche était-elle trop haute pour JKA ? Certainement. Malgré deux nouveaux titres glanés en 2017 (Coupe de la Ligue et Coupe de France) , le joueur est vite tiraillé entre le désir de poursuivre avec son club formateur et un temps de jeu plus conséquent. Malgré quelques prestations intéressantes lors de la préparation estivale, il lui est trop difficile de se voir garantir par Unai Emery une place de choix au sein de l’attaque parisienne. JKA décide alors un peu à la surprise générale de tenter l’aventure à l’étranger, en Bundesliga avec le club du Rasenballsport de Leipzig. Un temps évoqué, un prêt à Caen et surtout à Angers aurait pu permettre à l’attaquant de gagner du temps de jeu en Ligue 1 mais le départ tardif d’Ezequiel Lavezzi pour la Chine empêcha l’opération de se faire. A tout juste 20 ans, il est donc transféré pour 13 millions d’euros en Allemagne, le joueur sait que son destin sportif ne se jouera pas ou plus à Paris.

Opération « rachat » sur le Rocher

JKA s’intègre plutôt bien dans  le championnat allemand et dispute 30 matchs pour 10 buts marqués pour sa première saison alors qu’il est en concurrence avec l’attaquant danois Poulsen. Il dispute également 5 matchs en Ligue des Champions avec un but inscrit en octobre 2017 face au FC Porto (1er tour, groupe G, RB Leipzig étant dans le même groupe que l’ASM). JKA se blessera d’ailleurs en novembre 2017 amputant l’attaque allemande de sa présence dans les derniers matchs de poule. 3ème du classement en décembre 2017, le RB est reversé en Ligue Europa et atteint les quarts de finale (élimination par l’OM). Plutôt apprécié de l’entraineur HasenhÜttl et de ses coéquipiers dont son compère en attaque, Timo Werner, JKA achève donc une saison plutôt aboutie.

La seconde saison fut cependant très laborieuse pour l’attaquant parisien, sur et en dehors des terrains. Tout commence par un imbroglio en sélection Espoirs. Le 1er acte a été marqué par des mots déplacés prononcés par le joueur à l’encontre du sélectionneur S.Ripoll à la mi-temps d’un match amical face au Chili en septembre 2017. Le joueur est alors exclu temporairement du groupe des Espoirs et est réintégré quelques semaines plus tard après avoir fait des excuses au staff des Bleuets. Le second acte intervient en septembre 2018 : JKA refuse sa sélection dans le cadre d’un match qualificatif des Bleuets pour l’Euro, sauf que ce refus est annoncé par SMS au sélectionneur des Espoirs sans motif précis de blessure… Cela aurait pu en rester là mais S.Ripoll et son staff apprendront quelques jours plus tard que le joueur a disputé un match amical avec le RB Leipzig… La FFF décide d’ailleurs de porter plainte devant l’UEFA et Ripoll de faire une croix définitive sur l’attaquant. Quelques jours plus tard, JKA est réprimandé par son club cette fois-ci pour « une attitude ne permettant pas au joueur d’être bien préparé pour un match » selon les termes du communiqué officiel du club allemand et ce, juste avant de participer à un match de Ligue Europa face au RB Salzbourg. Suspendu un match et sanctionné financièrement, JKA ne sera titularisé que 4 fois pendant toute la saison dernière (28 matchs disputés,7 buts marqués). Un échec difficile à digérer pour lui.

Conscient de ses erreurs et déterminé à retrouver un statut de titulaire au RB, JKA a fait récemment son mea culpa (source « Bild ») : « Je dois encore plus bosser, gagner ma place. Je ne le faisais pas avant. Je venais, je disais : ça y est, je suis fort, je sors du PSG, je n’ai pas besoin de bosser … Et ça, tu ne peux pas, (…) Il y a des choses que je n’ai pas bien faites. Mais je veux laisser le passé derrière moi. La saison dernière, je sais ce que je n’ai pas bien fait, mais ma condition physique n’était pas à la hauteur. C’est pourquoi j’ai beaucoup travaillé cet été ». Revenu plus fort physiquement et mentalement cet été après une préparation physique dédiée effectuée avant la reprise officielle avec le RB Leipzig, JKA est finalement prêté par le club allemand à l’ASM dans les toutes dernières heures du mercato estival alors qu’il se sentait prêt à relever le défi d’une nouvelle saison en Bundesliga. En rejoignant la Principauté, JKA est en théorie (avec K.Baldé) un attaquant d’appoint à W.Ben Yedder et/ou Slimani, tous deux performants depuis le début de saison.

Nul doute que le joueur aura, on l’espère, appris de ses erreurs, entre autres avec son « premier entraîneur », son grand frère Christopher très proche de lui. Nous lui souhaitons la bienvenue.

Photo: crédit – asmonaco.com

0 0 vote
Note l'article