Portrait : Benjamin Lecomte, une ascension linéaire

Portrait : Benjamin Lecomte, une ascension linéaire

17 juillet 2019 1 Par Franck C

C’est un gardien qui a « les pieds sur terre » que l’ASM vient de faire signer officiellement lundi dernier. En s’engageant pour 5 ans sur le Rocher, B.Lecomte ne cache plus ses ambitions de pouvoir gagner des titres en club et disputer l’Euro 2020 avec les Bleus. Son parcours footballistique pourrait se résumer par le proverbe suivant : « Tout vient à point à qui sait attendre ». Bienvenue à Benjamin Lecomte.

Des débuts prometteurs

Natif d’Arcueil (94), le jeune Benjamin a connu ses premiers pas de footballeur au sein du Club Omnisports de la cité du Val de Marne (le COSMA). Initialement joueur de champ jusqu’à l’âge de 14 ans, il passera dans les buts sur les conseils d’un éducateur de la section football du club de la région parisienne. A 15 ans, il est recruté par les Chamois Niortais et y restera de 2006 à 2009. Le club vit alors une période sportive difficile (Relégation en National puis CFA) mais le talent du jeune gardien lui permettra d’être sélectionné avec l’Equipe de France des moins de 18 ans (4 sélections) puis avec les moins de 19 (4 sélections) et moins de 20 ans (2 sélections).

FC Lorient : la révélation

Débauché par le club de Lorient en 2009, le joueur évolue en tant que gardien n°2 avec l’équipe réserve bretonne en CFA (8 matchs disputés). Promu gardien n°1 de la réserve la saison suivante (17 matchs joués), B.Lecomte a le privilège de jouer quelques minutes avec l’équipe 1ère du FC Lorient sous les ordres de Christian Gourcuff, entraîneur emblématique des Merlus. Ainsi , il vit sa première titularisation le 26 octobre 2010, à l’occasion d’un match de Coupe de la Ligue contre… l’AS Monaco (0-0 ; 5-3 aux tirs-au-but). En janvier 2011, c’est la consécration : le jeune portier signe son premier contrat professionnel, d’une durée de trois ans avec le FC Lorient, son “club de cœur”. Sa carrière commence doucement mais sûrement. Officiellement gardien n°2 à partir de la saison 2011/2012 derrière l’inamovible Fabien Audard (passé par Monaco), Lecomte dispute seulement 7 matchs avec l’équipe première lors d’une saison pendant laquelle le FC Lorient finira 17ème de Ligue 1 à l’issue de la dernière journée de championnat. De nouveau second dans la hiérarchie des gardiens au FC Lorient en 2012-2013 (avec seulement 10 matchs joués), le jeune gardien demande à gagner du temps de jeu hors de Bretagne et obtient un prêt à Dijon en Ligue 2 lors de la saison 2013-2014. A Dijon, il disputera 31 matchs en tant que gardien titulaire sous les ordres d’O.Dall’Oglio et participe à la bonne saison du club bourguignon qui terminera 6ème au classement.

La montée en puissance : de numéro 1 à Lorient jusqu’à l’Equipe de France A

De retour de prêt en Bretagne, B.Lecomte passe ensuite gardien numéro 1 à Lorient profitant de la « fin de règne » de C.Gourcuff remplacé en mai 2014 par S.Ripoll à la tête de l’équipe première. Le jeune technicien fait confiance au jeune gardien malgré sa relative inexpérience en Ligue 1. B.Lecomte disputera l’intégralité de la saison 2014-2015 dans les buts lorientais et gagnera même un statut de capitaine. Après un début de championnat compliqué (18è au bout de 10 journées), Lorient réussit à atteindre la 8ème place du classement à l’issue de la 38è journée et B.Lecomte n’y est pas étranger. Lors de la saison suivante, le joueur brille de nouveau avec les Merlus malgré une saison plutôt moyenne pour le club en Ligue 1 (15è au classement) mais avec tout de même une demie finale de Coupe de France perdue contre le PSG (0-1). Avec l’attaquant B.Moukandjo (auteur de 13 buts en 2015-2016), Lecomte est l’un des rares joueurs lorientais à performer régulièrement et le gardien commence à susciter sérieusement l’intérêt d’autres clubs de Ligue 1. Lors de la saison 2016-2017, Lecomte franchit un palier supplémentaire et ses parades de grande classe (contre l’OL par exemple lors de la 5è journée, 1-0) empêche le club lorientais de sombrer lors de certains matchs. Souvent élu homme du match par les supporters des Merlus, le joueur, très apprécié en Bretagne, gagna cette saison ci un statut de « taulier » de l’effectif breton.

Auteur d’un début de saison cauchemardesque (Lorient étant bon dernier à la trêve hivernale), le club breton se résout en novembre 2016 au limogeage de S.Ripoll mais l’arrivée de B.Casoni ne changera pas le destin de Merlus battus lors du barrage de relégation par Troyes. Relégués en Ligue 2, les Merlus doivent alors dégraisser l’effectif professionnel et B.Lecomte est alors transféré au MHSC en juillet 2017 pour 2.5 millions d’euros et un contrat de 4 ans. Alors que Mickaël Landreau, le nouvel entraîneur des Merlus, souhaitait le conserver, Benjamin Lecomte a été convaincu par le discours des dirigeants héraultais. Son choix s’avèrera payant. Le gardien vit une première saison très remarquée avec le MSHC qui termine deuxième meilleure défense de Ligue 1 (33 buts encaissés) derrière celle du PSG. Pilier de la défense héraultaise, avec 14 clean sheets, le gardien est logiquement nominé aux Trophées UNFP en avril 2018. Considéré alors comme l’un des meilleurs gardiens de Ligue 1, il est logiquement sélectionné en Equipe de France A. Il est appelé pour la première fois lors des deux derniers matches face à l’Allemagne et aux Pays-Bas pour l’ouverture de la Ligue des nations en septembre dernier. A la suite de ces bonnes nouvelles, le club montpelliérain se décide très rapidement à lui faire signer une prolongation de son contrat en septembre 2018 (contrat prolongé jusque juin 2023). Sa valeur monte alors en flèche et à l’issue d’une deuxième bonne saison du club héraultais en Ligue 1 (6ème au classement général, 5ème meilleure défense), et suite à une seconde nomination aux Trophées UNFP, le joueur confirme son nouveau statut de gardien n°3 français en étant de nouveau sélectionné au printemps dernier, dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. On connait la suite depuis juin dernier : l’ASM se décide à franchir le pas pour faire venir le portier montpelliérain afin de renforcer sa défense et sécuriser le poste « instable » de gardien n°1 de l’effectif professionnel. En trois ans, B.Lecomte est passé de la Ligue 2 avec Lorient à l’Equipe de France A et un contrat avec le club champion de France 2017.

L’ASM : un nouveau projet ambitieux

Dans une interview donnée il y a quelques jours au journal le Parisien, le nouveau gardien de l’ASM avait d’ailleurs rappelé ses ambitions : gagner des titres et continuer le plus longtemps possible sa nouvelle aventure avec les Bleus de D.Deschamps, et participer à l’Euro 2020 :  (Le Parisien) : « Visez-vous l’Euro 2020 ?  (B.Lecomte) :  “Cela fait partie des objectifs. (…)  J’ai envie de progresser encore pour aller gagner des titres (…). L’Euro est l’année prochaine et une saison passe extrêmement vite. Ce seront mes prestations en club et ce que je donne lors des rassemblements qui me permettront d’être ou non dans la liste des trois (gardiens) pour cet Euro. »

Annoncé à l’OM par différents médias dès la fin de saison dernière, l’ex-lorientais a nuancé ces rumeurs: « Ce sont surtout les médias qui disent que Marseille s’intéresse à moi. Je n’ai aucun retour de l’OM, si c’était le cas, j’y réfléchirais avec mon entourage. Pour l’instant, c’est très calme. Peut-être que cela s’agitera, peut-être que non. C’est le foot, on ne maîtrise pas forcément ce côté-là. »

Contacté par l’ASM en juin, B.Lecomte a été convaincu rapidement du projet monégasque. Le gardien a souhaité s’inscrire dans la durée avec son nouveau club, d’où la signature d’un contrat de 5 ans. Le gardien a d’ailleurs souvent privilégier des contrats longs dans les clubs où il est passé. Celui dont le modèle à son poste est l’allemand Ter Stegen est également attiré par la Liga espagnole : « Je me retrouve beaucoup dans le championnat d’Espagne car je suis un gardien qui aime jouer au foot et l’ambiance anglaise a l’air assez fantastique. L’Allemagne aussi est un très beau championnat avec des ambiances incroyables où on retrouve un peu ce jeu espagnol. Mais si je dois en choisir un, l’Espagne est peut-être le championnat qui me correspond le mieux ».

Marié et père de deux enfants, Benjamin Lecomte, le nouveau gardien monégasque aux 200 matchs de Ligue 1 ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Nous lui souhaitons bonne chance.

Photo : site officiel AS Monaco

0 0 vote
Note l'article