Cesc Fabregas, le métronome catalan

28 janvier 2019 62 Par Clement P

Le 11 janvier dernier, Cesc Fabregas rejoignait officiellement l’AS Monaco et était l’un des plus gros coups du mercato hivernal. L’arrivée de l’Espagnol, au palmarès monstrueux, redonnait le sourire aux supporters monégasques après un début de saison morose. Retour sur la carrière d’un joueur qui a gagné partout où il est passé.

L’éclosion à Arsenal, aux côtés d’Henry

Avant de rejoindre Arsenal et Arsène Wenger, Francesc Fàbregas i Soler, de son vrai nom, intègre le Masia, le centre de formation du FC Barcelone à l’âge de 10 ans, où il restera pendant six ans, avant de rejoindre la capitale anglaise, où il pourra exprimer son talent. Fabregas arrive donc à Arsenal lors de la saison 2003-2004, saison des “Invincibles” avec Thierry Henry en tête. Si le Catalan ne dispute aucun match de championnat cette saison-là, il va commencer petit à petit à intégrer le onze titulaire lors de la saison suivante, profitant de la blessure de Patrick Vieira puis du départ de ce dernier pour devenir un élément incontournable des Gunners. Après le départ de Thierry Henry, Fabregas deviendra capitaine du club pendant plusieurs saisons avant de quitter le club en 2011, un an après avoir remporté la Coupe du Monde avec la sélection espagnole.

La confirmation avec le grand Barça

Le milieu de terrain décide de quitter Arsenal après huit saisons passés en Angleterre pour rejoindre Barcelone, son club formateur. En Catalogne, il retrouve son idole de jeunesse, Pep Guardiola, où il va enrichir son palmarès pendant ses trois années avec le club blaugrana : un championnat d’Espagne, une coupe du Roi, une coupe du monde des clubs, deux Supercoupes d’Espagne, une Supercoupe d’Europe. Sous les ordres de Pep Guardiola, Fabregas évoluera à tous les postes du milieu mais également par moment à la pointe de l’attaque catalane, qui évoluait quelques fois sans véritable avant-centre. En trois saisons à Barcelone, Fabregas n’a jamais été un titulaire indiscutable dans le onze de départ, que ce soit avec Guardiola, Vilanova ou Martino, mais plutôt comme un couteau-suisse capable de jouer à n’importe quel poste. Après 151 rencontres (42 buts et 51 passes décisives), Fabregas décide de quitter sa Catalogne natale pour retourner à Londres, où il s’engage pour cinq saisons avec Chelsea, contre un montant de 37 millions d’Euros.

Retour en Angleterre, avec Chelsea

En Angleterre, Fabregas va s’illustrer dès le début avec son nouveau club en distillant de nombreuses passes décisives, où il finira meilleur passeur lors de sa première saison avec les Blues, qui gagneront en plus la Premier League. Fabregas ajoutera encore plusieurs lignes à son palmarès lors de son passage avec l’équipe londonienne : Premier League en 2015 et 2017, Coupe de la Ligue en 2017 et la Cup en 2018. Le numéro 4 des Blues sera à chaque fois un membre important de ses succès, lui qui occupe une place de titulaire dans le onze de Mourinho, Guus Hiddink puis Antonio Conte. Au départ de ce dernier, remplacé par un autre Italien, Maurizio Sarri, Fabregas va perdre progressivement sa place de titulaire, notamment avec les arrivées successives de Nemanja Matic, Ngolo Kanté puis Jorginho. Cette saison, avant de rejoindre l’ASM lors du mercato hivernal, il n’avait disputé que six rencontres de championnat, dont une seule titularisation et devait se contenter de l’Europa League, où Sarri faisait tourner son effectif.

Alors que l’Espagnol a signé en Principauté pour rejoindre son compère de l’époque Thierry Henry, ce dernier a été démis de ses fonctions d’entraîneur de l’ASM. Fabregas parviendra-t-il tout de même à maintenir l’ASM en Ligue 1 ? Réponse dans quelques mois…