Naldo, enfin un roc monégasque ?

Naldo, enfin un roc monégasque ?

7 janvier 2019 3 Par Aymeric
Seulement quelques jours après l’ouverture du mercato hivernal, l’AS Monaco annonçait via une vidéo sur Twitter de la signature du défenseur brésilien Naldo (36 ans) jusqu’en juin 2020. 
Sa carrière, son âge, ses points forts et ses faiblesses : portait et tentative de décryptage d’un joueur aux multiples facettes.

 

Naldo, de son vrai nom Ronaldo Aparecido Rodrigues est né à Londrina au Brésil le 10 septembre 1982. Débutant sa carrière dans son pays natal au RS Futebol, ce n’est qu’en 2005 et à l’âge de 23 ans qu’il débarque en Europe et plus précisément en Allemagne, au Werder de Brême. C’est à ce moment là qu’il commence à se forger un nom outre-Rhin, disputant lors de ses deux premières saisons pas moins de 64 matchs de championnat. Lors de la saison 2008-2009 il participe également grandement à la qualification du Werder en finale de la coupe UEFA face au Chakhtar, égalisant même au cours du match. Après 255 matchs et 7 ans passés sous les couleurs du quadruple champion d’Allemagne, il débarque en 2012 à Wolfsburg où il y disputera pas moins de 163 matchs. En 2016 il rejoint Schalke 04 foulant la pelouse près de 80 fois avec l’actuel 13e du championnat allemand. Au delà de ses 500 matchs joués en Allemagne par le grand défenseur brésilien c’est son profil et son jeu polyvalent qui semblent avoir séduit les dirigeants monégasques.

 

Sa saison passée parle d’elle-même : il a été titulaire lors de l’intégralité des rencontres du championnat allemand et a disputé la totalité des matchs. De même, il a remporté cette même saison près de 74% de ses duels soit le meilleur ratio pour un joueur en Bundesliga : impérial.
C’est donc sans aucun doute ses atouts défensifs qui ont poussé les dirigeants monégasques à le faire signer, dans un secteur particulièrement fébrile cette saison où les titulaires comme Jemerson et Glik sont aux aboies, tandis que les jeunes peinent à éclore hormis peut être Badiashile, plein de promesses mais souvent trop tendre dans les matchs à enjeu…
29 buts encaissés en 18 matchs, soit la 4ème pire défense du championnat pour les monégasques. Voilà ce pourquoi Naldo a été recruté ; notamment pour son expérience des matchs à fort enjeu mais également et surtout pour son tempérament, son leadership comme tend à le rappeler son nouvel entraîneur, Thierry Henry. De plus, il semble entrer parfaitement dans la lecture du jeu qu’affectionne l’entraîneur français à savoir une défense à trois qu’il a tenté à plusieurs reprises sans grande satisfaction ; Naldo lui y est habitué depuis son passage à Schalke.

 

Mais le défenseur axial brésilien au gabarit impressionnant (1m98 pour 89 kilos) a semble-t-il également plu pour une autre qualité : son instinct de buteur. En effet, Naldo ce n’est pas moins de 65 buts dont 32 en Bundesliga sur les 10 dernières saisons, soit le défenseur qui a marqué le plus de buts dans les 5 grands championnats européens, juste derrière Ramos et ses 39 buts. Autre chiffre impressionnant : il a marqué 7 buts la saison dernière… Mais c’est également un tireur de coup franc redoutable : deux secteurs en perdition cette année côté monégasque avec un ratio de but sur coup de pieds arrêtés très faibles dû notamment à la difficulté de trouver un remplaçant à Moutinho ; Tielemans et Chadli étant plus décevants l’un que l’autre…

 

Mais au-delà de tous ses atouts (physiques et techniques) qui sur le papier semblent prometteurs, une donnée pose réellement question. L’âge de Naldo… en effet le défenseur du haut de ses 36 bougies ne semble plus aussi performant que ses saisons passées, preuve en est lors de la première partie de saison 2018-2019 où il a été relégué sur le banc de Schalke 04…
Est-ce donc un choix risqué d’avoir misé sur un joueur sur le déclin ? Thierry Henry ne semble pas du tout inquiet de ce côté là comme il l’a confié en conférence de presse cette semaine. En effet, ce dernier a considéré que « son âge ne pose aucun problème. Quand tu peux apporter au niveau du leadership, l’âge n’est pas un problème, ce n’est pas vraiment important ». Prenant en exemple Hilton (41 ans) de Montpellier, le jeune entraîneur a balayé d’un revers de main l’éventuelle polémique entourant le nouveau défenseur rouge et blanc. Cela suffira-t-il à rassurer les supporters ? La réponse est attendue sur le terrain très prochainement, et ce sera à Naldo de se montrer déterminant et solide comme un roc pour redresser le rocher monégasque.
Naldo, enfin un roc monégasque ?
5 (100%) 3 votes