Bilan Cercle de Bruges : le profond enlisement

Bilan Cercle de Bruges : le profond enlisement

22 janvier 2021 14 Par Franck C

Mardi 19 janvier 2021, il est 21h00 environ, à l’issue de la 25ème journée de Jupiler Pro League, la lanterne rouge Waasland Beveren obtient un match nul à Mouscron (1-1) et passe ainsi devant le Cercle de Bruges au classement. Le club filiale de l’ASM, désormais lanterne rouge, n’en finit pas d’achever sa descente aux enfers et a même enchainé mercredi soir sa 9ème défaite en 10 matchs de championnat (face au Royal Antwerp 1-0)…Depuis dimanche dernier, le Cercle était déjà relégable à l’issue d’une défaite face au Standard de Liège (0-1). L’espoir du maintien demeure cependant mais le club compte déjà 7 points de retard sur le 1er non relégable et le coach P.Clement semble de plus en plus fragilisé par les résultats sportifs de ces dernières semaines. Les dernières décisions du coach anglais d’écarter certains joueurs pourtant habitués du groupe professionnel (Marcelin, Hazard…) crispent un peu plus l’ambiance morose en terre flamande. A mi-saison, voici le bilan “sans nuance” du Cercle de Bruges.

 

Les promesses d’un bon mercato et un nouveau coach

Le club avait pourtant bien débuté la Jupiler Pro League en août 2020 confirmant un recrutement plutôt intéressant avec de jeunes joueurs prêtés par l’ASM, enchainant jusqu’à octobre des performances plutôt encourageantes. Le vent a cependant tourné et les joueurs du coach anglais Paul Clement sont dans le creux de la vague… La saison dernière avait été également très difficile (le club ne s’étant sauvé qu’après le remplacement de F.Mercadal par B.Storck) et l’espoir d’un redressement rapide de la situation sportive du Cercle est possible.

La page Storck tournée fin avril 2020, le technicien allemand avait alors expliqué son choix de partir du Cercle de Bruges pour pouvoir jouer l’Europe avec un autre club européen. La déception des supporters du Cercle était alors perceptible mais Storck avait accompli sa mission de sauver le club brugeois de la relégation après une période sportive marquée par de mauvais résultats sous l’ère F.Mercadal entre août et octobre 2019. Place ensuite à un nouvel entraineur choisi par le nouveau directeur sportif de l’ASM, Paul Mitchell, qui a short listé l’Anglais P.Clement comme favori au poste d’entraineur principal du Cercle. Début juillet 2020, l’ex-adjoint d’Ancelotti prend la route de la Venise du Nord de l’Europe et s’assoit sur le banc du Cercle. En toute logique, le coach britannique demande de nouvelles recrues et se tourne vers P.Mitchell.

Le Cercle, malgré un budget limité, arrive à recruter des joueurs comme le milieu de terrain Leonardo da Silva (ex Hull City), F.Kanouté (ex Pescara) et le gardien Didillon (Anderlecht) auxquels il faut rajouter les joueurs prêtés par l’AS Monaco, Marcelin et Musaba, puis Biancone arrivé plus tardivement. Enfin, via son réseau d’agents, Mitchell obtient également le prêt du jeune attaquant des Espoirs de Chelsea, Ike Ugbo, qui a déjà atteint la barre des 10 buts en JPL. Entre recettes et dépenses, le club satellite de l’ASM a tout de même affiché une balance négative de 2 millions d’euros parmi les clubs du championnat belge. Avec un autre club (Genk) également prompt à sortir le chéquier en ces temps de mercato troublé par la crise sanitaire, le Cercle a fait figure de « cigale » dépensière en léger décalage avec son train de vie habituel plutôt modeste.

 

3 mois et puis plus grand-chose…

Cependant, ce mercato a porté ses fruits dès les premiers matchs. Le Cercle habitué à de mauvais démarrages s’est d’emblée bien porté et a même occupé à l’issue de la 9ème journée de championnat la 6ème place au classement à 4 unités du leader, le voisin et rival, le FC Bruges. Ugbo, Hazard, et Musaba affolaient alors les défenses adverses.

Mais à partir de mi-novembre 2020, sans véritables explications tangibles pour le Cercle (à part l’absence sur blessures pour quelques semaines de joueurs cadres comme le milieu de terrain kenyan Omolo, les défenseurs Biancone et Taravel ou Hotic l’attaquant slovène).  Favori sur le papier, le Cercle prend la fâcheuse habitude de perdre face à des équipes mal classées et largement à sa portée (Mouscron, Zulte Waregem, Eupen…) et le contenu des matchs laisse à désirer. Les hommes de Clement enchaînent une série noire de 8 défaites consécutives entre mi novembre et mi janvier 2021 souvent par un but d’écart et après avoir parfois mené au score…Résultat des courses, les Groen Zwart affichent des statistiques du niveau d’un club relégable : 6 victoires, un nul et quinze défaites en 22 matchs de championnat, cela fait tâche évidemment. Frustrant et presque incompréhensible pour les joueurs et les supporters. Les coéquipiers de Biancone sont en pleine crise de confiance à l’heure actuelle.

Clement dispose en outre d’un groupe avec des joueurs majoritairement jeunes à des postes clés (Ugbo, Kanouté, Decostere, Hazard…). Les expérimentés Taravel en défense ou Hoggas au milieu de terrain sont des cadres trop isolés semble-t-il et l’extra-sportif vient aussi s’immiscer dans ce contexte sportif délicat. En décembre dernier, deux joueurs de l’ASM prêtés par le club princier en Belgique ont participé à l’organisation d’une soirée festive en plein contexte de confinement Covid-19 (Musaba et Marcelin). La police est intervenue et a dressé un procès verbal en bonne et due forme. Les médias belges ont évidemment relayé cette information, ce qui a agacé le président du Cercle,  Vincent Goemaere : “Je vais être honnête : je suis profondément déçu, en colère même. C’est du jamais vu, cela n’est pas possible chez nous ou dans le football en général. Nous allons maintenant réagir très clairement, car nous ne pouvons pas accepter cela (…) Nous allons leur donner une lourde amende, qu’ils ne verseront pas au Cercle, mais à une association qu’ils peuvent choisir eux-mêmes. Les joueurs vont se rendre ensuite dans un service hospitalier où des supporters du Cercle se remettent du Covid. Espérons qu’ils se rendront compte que c’est très antisocial et que c’est un comportement à ne pas avoir. Ni au Cercle, ni dans le milieu du football” . Gomeare a même  transmis la “patate chaude” à Clément et au staff de l’équipe pro, ce qui traduit un manque de solidarité perceptible au sein du club belge :  “Les joueurs seront-ils licenciés? Je laisse cela au staff technique. Je veux juste faire une déclaration claire. (…) Les footballeurs ont une fonction d’exemple, nous sommes privilégiés car nous pouvons continuer à jouer au football. Je pense que c’est vraiment inapproprié et inouï. J’espère que les footballeurs comprennent. Ils doivent prendre leurs responsabilités. De toute évidence, cela ne peut plus se reproduire, c’est aussi simple que cela.” (Source Walfoot – 22/12/2020).

 

Un mercato hivernal porté par l’espoir, avec ou sans P.Clément ?

Afin de s’extirper de la zone rouge, les dirigeants du club Groen Zwart réfléchissent actuellement à rationaliser et renforcer un effectif en plein doute depuis quelques jours en lien avec l’ouverture du mercato hivernal.

La cellule de recrutement a décidé rapidement de renforcer le secteur offensif avec le transfert de l’attaquant franco-togolais de 20 ans K.Denkey. L’international togolais (4 sélections, 1 but) a signé un contrat de trois saisons et demi avec le Cercle Bruges en provenance du Nîmes Olympique. Le joueur va venir concurrencer Ugbo et Musaba, le départ de Hazard étant une question de jours depuis la mise à l’écart de l’attaquant par le coach anglais. Le  secteur défensif est aussi en voie de retouches. Le défenseur japonais Ueda a pris la direction de la France et du Nîmes Olympique, ainsi que le Kenyan Omolo parti en Turquie. L’arrivée confirmée hier du défenseur serbe de l’ASM, Pavlovic, confirme également la volonté de P.Clement de renforcer la concurrence au sein du secteur défensif, secteur malmené et au sein duquel Marcelin a semble t-il disparu depuis quelques jours. Un gardien supplémentaire a aussi été recruté (Bruzzese en provenance de Liège), et un milieu défensif, H.Van der Bruggen (Courtrai) afin de concurrencer également Kanouté en baisse de forme.

L’avenir de P.Clement est certainement en train de se poser actuellement avec cette question importante : le technicien a-t-il encore la confiance des dirigeants du Cercle et du directeur sportif P.Mitchell ? L’Anglais garde confiance pour redresser la situation sportive et y croit toujours : “Heureusement, il reste beaucoup de temps pour réagir. Les joueurs ont tout donné et ont toujours continué à y croire. Si vous continuez à jouer comme ça, les résultats finiront par arriver. Nous devons continuer à y croire aussi. Mais il reste treize matchs à disputer, donc nous devons renverser la situation, et mieux vaut tôt que tard” (Source Walfoot, 11/01/2021)” .

Goemaere, président du Cercle, continue aussi à soutenir son entraîneur mais jusqu’à quand ? :”Nous continuons à croire que Paul est le coach idéal pour notre projet jeunesse. C’est maintenant à nous de renverser la situation. » (Source www.voetbalkrant.com ; 08/01/2021). Les mises à l’écart d’Hazard et d’autres joueurs habitués au groupe titulaire (Marcelin…) confirment la volonté de Clement de tenir en haleine son groupe en écartant certaines “brebis galeuses”… Nul doute que le résultat de dimanche dernier et celui d’hier ne vont pas renforcer le crédit de Clément auprès des dirigeants brugeois si la victoire n’est pas au rendez-vous très rapidement en Jupiler Pro League.

A ce niveau d’urgence sportive, l’intervention d’O.Petrov (Directeur Général du Cercle) ne devrait pas tarder ainsi que celle de P.Mitchell dans les prochaines heures ou après le résultat crucial du prochain match prévu samedi 23 janvier à Courtrai. D’ici là, les rumeurs évoquent un divorce net entre le coach anglais et la majorité des joueurs. Nul doute que si divorce il y a, le choix sera vite effectué par les dirigeants, à savoir l’éviction de l’entraîneur. Le Cercle va donc vivre un nouveau tumulte sportif dont il se serait bien passé.

Sources : Walfoot.be, l’Equipe, RTBF // Crédit photo KURT DESPLENTER – Icon Sport

3.5 4 votes
Note l'article