ASM-NO : l’interview du supporter adverse

ASM-NO : l’interview du supporter adverse

29 novembre 2020 5 Par Kevin F

L’AS Monaco recevra Nîmes de ce dimanche après-midi (15h), l’occasion de rencontrer Brayan qui est supporter nîmois.

– Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Brayan, j’ai 29 ans, supporter de Nîmes depuis 20 ans. Le premier match que je suis allé voir au stade, c’était Nîmes vs Monaco en Coupe de France en 2002. J’ai commencé à suivre le club gardois à ce moment là (j’avais 11 ans) et je suis devenu de plus en plus passionné. Abonné depuis 4 ans au stade avant j’y allais tous les 15 jours sans m’abonner que le club soit en Ligue 2, National et maintenant Ligue 1.

Question sur Monaco :

– Que penses-tu de Monaco en général ?

Monaco est une place forte du football français et en Europe comme beaucoup de supporters, on a tous vibré en 2003 et cette finale perdue face à Porto. C’est un club qui a connu beaucoup d’instabilité après cela avec des problèmes d’argent. Leur retour en Ligue 1 est une très bonne chose comme leur retour en Europe sera forcément une bonne chose également, surtout quand on voit cette année ce que certains clubs font…

– Que penses-tu du mercato monégasque ?

Si il y a un mot à retenir on peut parler de cohérence. Beaucoup de départs de seconds couteaux même en prêts. Les arrivées d’Henrique et Disasi viennent compléter un point faible de la saison dernière. Volland vient compléter le départ de Slimani dans un registre différent et on voit que petit à petit il s’intègre à l’équipe.

– Quel joueur monégasque crains-tu le plus ?

Comme beaucoup Ben Yedder. C’est l’arme numéro 1. Mais, il faudra faire attention à Volland également je pense. Mais oui WBY danger numéro 1.

– Si tu devais prendre un joueur de Monaco ça serait qui ?

On peut en prendre qu’un seul ? (rire) 😂
Pour la beauté, Ben Yedder. Mais, je pourrais également choisir Disasi, Fofana, Tchouaméni, Golovin, Jovetic, Matsima, je parlerais pas du gardien je m’attirerais certaines foudres et parce que Reynet fait un très bon début de saison.

– Que penses-tu de l’arrivée de Kovac ?

Charisme, pragmatisme, haut niveau. Il peut être le maillon manquant d’un club qu’on pensait à la dérive. Avec Mitchell, ils remettent l’église au centre du village. On sent qu’il se passe quelques chose de l’extérieur et pour suivre régulièrement le club de la Principauté.

Question sur Nîmes :

– Comment se déroule votre première partie de saison ?

Un début de championnat intéressant avec une grosse victoire pour commencer et malgré les défaites de bons matchs face notamment à Rennes. Avec l’accumulation des matchs avec les internationaux lors de la trêve après la victoire dans le derby on a perdu Cubas, Ferhat et Meling pendant de très longues semaines et ça s’est ressenti que ce soit dans le jeu comme dans les performances. La victoire de dimanche contre Reims est vilaine mais c’est 3 points qui sont essentiels pour accrocher le maintien.

– Es-tu satisfait de votre dernier mercato ?
Le club a pallié certains manques qui étaient évidents. L’arrivé de Cubas a été une bouffée d’oxygène pour le milieu nîmois qui attendait un remplaçant à Teji Savanier. Meling à gauche est un excellent joueur, Reynet remplace pour l’instant à merveille le départ de Paulo parti à Angers. Burner qui apporte beaucoup d’activité dans son couloir droit également. Pour l’instant on a du mal à retrouver le Benrahou de son arrivée en prêt et on a encore beaucoup de mal à trouver Eliasson ainsi qu’Aribi. Donc, mercato un peu mitigé où il y a du potentiel mais aussi de grosses interrogations et tu ne peux pas trop te permettre d’utiliser des paris.

– Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

On va pas se mentir, avant tout c’est le maintien. Le club s’est sauvé grâce à l’arrêt du championnat et l’annulation des matchs de barrages. Donc, d’abord maintenons le club en Ligue 1 et on aura le temps dans quelques années d’espérer autres choses. Le club revient de tellement loin en 5 ans que c’est déjà inespéré de les voir ici actuellement. (Pénalité de point après affaire de match truqué, fuite des sponsors, plus d’argent dans les caisses)

– Quelles sont vos forces et faiblesses ?

Les forces du Nîmes Olympiques ? C’est une équipe de battants, ils se donnent à fond du début à la fin, ne lâchent rien et c’est une équipe qui aime aller au duel et qui sait utiliser le ballon en utilisant les transitions rapides quand ils le veulent avec Cubas, Ferhat, Benrahou, Meling, Eliasson, Ripart.

Les faiblesses ?
La première qui est pour moi la plus grosse c’est que la ligne défensive se fait toujours avoir sur la profondeur, le nombre de fois où j’ai vu une occasion ou un but de l’équipe adverse sur un changement d’aile en profondeur et où les joueurs s’arrêtent pour réclamer un hors-jeu ou quoi ça me fait littéralement péter un câble.
Offensivement aussi on sent que le club se cherche, aucun des attaquants actuellement n’a réussi à se faire une place et le turnover est important. Roux, Denkey, Koné, Aribi, Ripart, ils ont tous été testés en pointe et aucun n’a réussi à rester encore.

Pronostic :

– Qui sera sur le podium à la fin de la saison?

Je pense qu’on peut déjà placer Paris dessus. Ensuite, je miserais bien sûr sur le duo Lille et Monaco.

– Qui sera dans la zone rouge à la fin de saison ?

Je pense que Dijon va avoir du mal à y échapper cette année, je trouve l’effectif assez faible pour le coup.
Lorient, je ne les vois pas réussir à se maintenir. Après, pour la place du 18e, il va y avoir une bataille à plusieurs entre Nîmes, Reims, Strasbourg, Saint Etienne, Nantes n’est pas loin non plus. Ca va être compliqué.

– Un pronostic pour notre rencontre ?

J’ai du mal à voir une victoire nîmoise sur ce genre de match même s’ils ont réussi à faire match nul contre Lyon sans prendre de but. Mais, je vais dire une victoire de Monaco sur le score de 2-0 ou 3-1.

Merci d’avoir répondu à nos questions, on te souhaite un bon match !

Photo : Alexandre Dimou / Icon Sport

3.8 6 votes
Note l'article