Kevin Volland : L’attaque de l’ASM reboostée ?

Kevin Volland : L’attaque de l’ASM reboostée ?

5 septembre 2020 20 Par Marc S

Cela faisait un moment que la rumeur courait, mais elle n’a été officialisée que le 2 Septembre 2020. L’attaquant Kevin Volland s’engage avec l’AS Monaco. Un joli coup pour le duo Mitchell / Kovac et un nom qui parle à tous les amoureux de football, alors qu’Islam Slimani n’a pas été retenu par le Club de la Principauté. Revenons donc sur les grandes lignes du parcours du jeune homme, ainsi que sur ses réussites et ses échecs.

Une belle réussite en Bundesliga

Alors qu’il a seulement trois ans il commence à jouer au football au FC Thalhofen. Sa carrière prend vraiment un tournant lorsqu’il rejoint le TSV 1860 Munchen, à seulement 15 ans. Un an plus tard il est déjà sélectionné avec l’équipe nationale et fait son premier match contre les U17 de la République Tchèque.

Recruté en 2011 à Hoffenheim, il reste en prêt à Munich où il devient titulaire indiscutable.
Son club propriétaire veut l’essayer à son tour lors de la saison 2012-2013 et il fait son apparition dans le 11 de Hoffenheim. Il se crée alors une association magique avec un certain Roberto Firmino, arrivé pour sa part en 2010 en Allemagne.
Lors de la saison 2016-2017, le gaucher veut du changement et part pour le Bayer Leverkusen. Il continue de s’épanouir et inscrit 14 buts notamment lors des saisons 2017-2018 et 2018-2019. Une déchirure des ligaments le freinera lors de la saison suivante, lui faisant manquer 7 matchs.

Une aventure en Mannschaft mitigée

Intégré dès l’âge de 16 ans comme on l’a vu avec les U17 de l’Équipe d’Allemagne, il fait rapidement ses preuves. Auteur de bonnes prestations en club, les sélections continuent à pleuvoir. Le jeune Volland fera même partie de la Coupe du Monde 2009 au Nigéria, mais son équipe échouera contre la Suisse en huitièmes (4-3) après prolongations.
Il fera toutes les catégories, en passant par les U18, les U19, les U20 et même les Espoirs.

Après toujours plus de succès en club, Joachim Low le sélectionne en 2014, juste avant la Coupe du Monde, pour un match contre la Pologne (0-0). Mais grosse déception, il ne sera pas retenue dans les 23 de l’équipe victorieuse.
Le gaucher sera rappelé peu de temps après puis il continuera à avoir quelques sélections jusqu’en 2016, où il marquera son premier et seul but face à Saint-Marin. Malheureusement, il ne joue plus avec la Mannschaft depuis cette année-là.

Une expérience certaine en Coupe d’Europe

Kevin Volland a joué 12 matchs en Ligue des Champions sur 2 saisons, 2016/2017 et 2019/2020, avec le Bayer Leverkusen.
Le club se trouvait la première année dans le groupe de l’AS Monaco, de Tottenham et du CSKA Moscou, et a réussi a finir 2ème de sa poule, en gagnant notamment 3-0 face au Club de la Principauté. En huitième de finale, le club de Bundesliga s’incline face à l’Atletico Madrid (2-4, 0-0). Le jeune international marquera un but face au CSKA Moscou.
Lors de la saison 2019/2020, Volland jouera encore 6 matchs en Ligue des Champions, et le club allemand finira troisième derrière la Juventus et l’Atletico Madrid. Le natif de Maktorberdorf marquera encore un but lors de cette session face aux Colchoneros.

En Europa League, il dispute les saisons 2018/2019 et 2019/2020 (reversement), toujours avec le Bayer Leverkusen. Il jouera huit matchs et délivrera 4 passes décisives.

Un profil intéressant

Kevin Volland a un profil plutôt séduisant pour le club monégasque.
Déjà son âge. À 28 ans, l’Allemand est plutôt sur le haut de la vague. Il reste jeune mais possède une expérience non négligeable et s’appuie déjà sur un pedigree solide. Il reste encore une marge de progression et c’est Kovac qui devra en profiter.
Ensuite c’est un gaucher. Cela reste peu commun, et peut être une arme intéressante pour un entraîneur, pour certains coups francs ou corners par exemple.
L’Allemand a été aussi recruté en attaque pour pallier le départ de Slimani notamment. Le duo que formait l’Algérien avec Ben Yedder faisait trembler les défenses de Ligue 1 la saison passée. Or Volland a formé un autre formidable duo avec un autre grand joueur en la personne de Roberto Firmino. Et le nouvel arrivant est aussi polyvalent. Il peut jouer à droite aussi, ce qui peut dépanner.

Enfin on notera toujours au profit de cette possible association, que l’international est aussi bien buteur que passeur. Sur sa carrière en Bundesliga notamment, il a marqué 77 buts pour 62 passes décisives.

 

Kevin Volland semble donc vraiment être une bonne pioche pour l’AS Monaco. Possédant une expérience internationale, européenne et ayant été régulier en Bundesliga, le Club Princier mise avec lui sur une valeur sûre. Mais il reste tout de même perfectible, et ce sera au staff d’en tirer le maximum sur le terrain. Espérons que l’alchimie soit parfaite avec Wissam Ben Yedder et que Monaco retrouve une attaque de feu cette saison, alors que pour l’instant seuls les défenseurs ont inscrits des buts.

Source : Wikipedia – Transfermarkt / Photo : Alexandre Dimou – Icon Sport

3 7 votes
Note l'article