Reuzeau : « L’ASM va rester leader de la formation »

Reuzeau : « L’ASM va rester leader de la formation »

12 mai 2020 2 Par Marc S

Alors que depuis l’arrivée de Petrov un certain flou entoure encore le projet sportif monégasque, Bertand Reuzeau, Directeur de l’Academy, a répondu longuement à une interview donnée par nos confrères d’actufoot. Extraits.

La réalité du Covid-19

Betrand Reuzeau confie tout d’abord avoir « anticipé » les décisions de la Fédération Française de Football suite à la pandémie, en fermant les centres de formation en avance. Le principal étant les études des jeunes, mais également un suivi médical et psychologique qui continue d’être présent.
Il ajoute que l’Academy est une « organisation bien huilée », avec des services scolaires, sportifs, administratifs, etc…, en constant dialogue.
Il confirme enfin qu’un certain nombre de salariés ont été placés en « chômage partiel », mais que tout a été mis en oeuvre pour assurer la réussite scolaire des joueurs malgré le virus.

Une N2 nécessaire

Le Mayennais ne tarit pas d’éloges sur son équipe de National 2, qui s’est maintenue juste derrière Jura Sud Foot, et a fini 2ème du Groupe F de la Premier League International Football Cup. Selon lui la N2, permet aux jeunes de passer un « cap supplémentaire », comme pour Matsima et Millot par exemple qui avaient été intégrés cette année. Cela permettra ensuite aux jeunes d’intégrer pourquoi pas le groupe professionnel ou le Cercle de Bruges, qui reste un challenge intéressant pour progresser.
Il précise aussi que les réserves professionnelles sont en perte de vitesse notamment grâce aux progrès liés à la condition physique qui permet de rester en forme même sans jouer, et les risques de blessures avec les pelouses bas de gammes. Un championnat réservé aux réserves ne serait pas une mauvaise idée selon lui.

Des U19 en feu

Reuzeau loue la saison des U19 qui finissent premiers du Groupe D sans aucune défaite. Idem en Coupe Gambardella, et la fin de la saison anticipée fait mal car c’est Angers qui devrait être retenu pour la Youth League selon le calcul de l’UEFA, même si selon lui, ces derniers « méritent leur qualification ».

Des U17 prometteurs

Le Directeur de l’Academy précise que même si les hommes de Dos Santos ont réalisés une belle performance, cette équipe marque seulement le début des jeunes, et donc cela montre surtout une bonne « adaptation », ce qui est de bon augure pour la suite.

Le défi de retenir les bons joueurs

Reuzeau admet bien volontiers que garder les joueurs n’est pas simple de nos jours, on a vu notamment le cas Massengo à Monaco, mais cela permet d’être  « exigeant » envers la formation proposée.
Plus dur encore est de faire le bon choix entre ceux retenus pour la suite et les autres. Le Directeur pointe « une analyse collective » pour la prise de décision, même s’il reconnaît que l’erreur est possible. Toutefois même si la saison n’a pas été terminée, la réflexion était déjà entamée et cela n’empêchera pas une dizaine de jeunes de l’Academy de devoir faire leurs bagages.

Un recrutement de jeunes non-contradictoire

Le quinquagénaire n’oppose pas le recrutement de très jeunes par l’AS Monaco comme Pellegri ou Zagré et le travail de l’Academy, en cela que ça permet de combler les défaillances dans certains secteurs de jeu.
Il ajoute que le fait que l’AS Monaco recrute désormais dans son Academy des joueurs étrangers est plutôt une richesse, en représentant un vivier supplémentaire, tant que ces joueurs correspondent à certains « critères ».

Un contrat pro revalorisé

Selon Reuzeau, beaucoup de jeunes signent directement un contrat professionnel après leur contrat aspirant, « ce qui peut leur faire beaucoup de mal ». La solution a été de revenir au contrat stagiaire, qui est une étape entre les deux et qui permet d’avoir un vrai plan de carrière, et qui offrira au final le même résultat, c’est à dire un contrat professionnel.
Le but est de protéger les jeunes et leur envie de jouer au football. Il donne l’exemple de Giulian Biancone, qui a su prouver sa valeur, en accomplissant une étape intermédiaire après la signature de son contrat professionnel. Il a en effet intégré le Cercle de Bruges et y a réalisé une très bonne saison.

La pré-formation monégasque

Le Mayennais reconnaît qu’à cause de l’absence d’une catégorie élite pour la pré-formation à Monaco, peu de jeunes sont sélectionnés en U16 ou U17. La concurrence est désormais rude entre tous les clubs qui misent beaucoup sur la formation.
Toutefois il insiste sur « l’image » positive de l’AS Monaco auprès des familles et des jeunes, ce qui est un avantage certain.

Des infrastructures améliorées

Le Directeur de l’Academy ne pouvait pas éluder le sujet des infrastructures en constante évolution et amélioration, notamment pour les chantier en cours. En effet, le bâtiment La Diagonale va permettre tout d’abord selon lui de centraliser les données sur les jeunes. Ce bâtiment qui doit s’adapter à tous les secteurs de l’Academy ( administratif, restauration, hébergement, etc.), constitue pour lui une vraie « révolution ». 
Il évoque aussi le Centre de performance, qui profitera également aux jeunes, et qui permet de mesurer « l’investissement » réalisé par le club pour le futur.

Des anciens pour un futur meilleur

L’ancien joueur professionnel ne tarit pas d’éloges sur les ex joueurs de l’ASM, qui désormais font partie du staff. On peut citer Ludovic Giuly avec la N2, Squillaci et Dos Santos en U17, Gaël Givet, Flavio Roma, etc… Un « vrai plus » selon lui, même s’il est également heureux que les nouveaux arrivants apportent leur touche personnelle à la formation monégasque.
Cela permet aussi aux jeunes de prendre exemple, de ne pas s’enflammer et de penser au plaisir du ballon rond avant toute autre considération.

Des relations apaisées avec l’organigramme

Reuzeau souligne « une vraie relation constructive » avec Robert Moreno depuis l’arrivée de l’Espagnol. Son staff et lui ont montré beaucoup d’intérêt au travail des jeunes et sont venus superviser régulièrement les rencontres.
Le Mayennais reconnaît enfin l’investissement d’Oleg Petrov, qui a fait de la formation « une de ses priorités », et qui participe de manière prépondérante à l’élaboration de la stratégie du club en la matière.

Tout cet investissement au plus haut niveau, tant humain que matériel donne à Bertrand Reuzeau de l’optimisme quant à l’avenir, sur la place de l’AS Monaco dans la formation des jeunes. Cet homme qui a de la bouteille, comme on dit, conclut par cette phrase : « L’AS Monaco a toujours été leader dans la formation et va le rester ». Des propos rassurants venant d’un spécialiste comme lui.

Source : Actufoot

0 0 vote
Note l'article