TFC-ASM : focus sur l’adversaire

TFC-ASM : focus sur l’adversaire

3 décembre 2019 10 Par Franck C

Actuelle lanterne rouge de Ligue 1, le TFC est à la peine malgré un récent changement d’entraineur qui n’a pas jusqu’ici convaincu. Le club toulousain est « dos au mur » et doit se reprendre très rapidement afin d’inverser la spirale négative de 5 défaites consécutives. Les Monégasques vont donc affronter une “bête malade” demain soir. Attention donc à ce que cette bête ne se réveille pas.

Un mercato estival discret

Nanti du 16ème budget de Ligue 1 cette saison, les dirigeants toulousains n’ont, semble-t-il, pas eu beaucoup de marge de manœuvre lors de la dernière période des transferts. Malgré la conclusion du transfert le plus onéreux de l’histoire du club toulousain en la personne de Wesley Saïd (Dijon) pour 7,5 millions d’euros, le TFC n’a pas pesé lourd sur le mercato estival. Seulement trois arrivées finalisées dont celle évoquée de Wesley Saïd (hors fins de contrat, retours de prêts et prêts avec option d’achat) : l’attaquant du PAOK Salonique, E.Koulouris acheté 3,5 m.d’euros, le jeune défenseur uruguayen Rogel Agustin pour 2,5 m. d’euros (en provenance du club russe du Krylia Sovetov). Parmi les prêts, signalons celui de N.Isimat Mirin ex monégasque prêté par le club turc du Besiktas. Le TFC a aussi finalisé le prêt avec O.A. du jeune milieu de terrain J.V.Makengo de l’OGC Nice. Rayon départs, le transfert définitif de Blin à Amiens, d’Andy Delort au MHSC, de S.Fortes à Lens et du défenseur central C.Jullien au Celtic Glasgow ont permis de faire rentrer environ 15 millions d’euros dans les caisses du club. Le TFC a mis fin également aux contrats de 5 joueurs dont Jessy Pi ex monégasque parti depuis au SM Caen.

Un club sous pression : Depuis 2015, le club toulousain végète en deuxième partie de classement enchaînant des maintiens difficiles en Ligue 1. 17ème en 2015, 17ème en 2016, 13ème en 2017, 18ème en 2018 (barragiste face au AC Ajaccio), le TFC vit des saisons difficiles. L’ère Olivier Sadran, au club depuis 2001, est en déclin et agace les supporters toulousains dans une ville déjà acquise culturellement au rugby. Malgré la nostalgie d’une participation à la Ligue des Champions en 2006 (défaite face à Liverpool), puis à la Ligue Europa en 2007 et 2009, la 4ème ville de France n’attire pas les foules au Stadium et les perspectives sportives du TFC sont d’ores et déjà d’assurer son maintien pour la présente saison.

Kombouaré, le sauveur ?

Pourtant 10ème au classement jusqu’à la 5ème journée de Ligue 1 (avec 8 points), le TFC n’a cessé de dégringoler depuis au classement du championnat. Les Toulousains occupent l’une des trois dernières places du classement depuis la 12ème journée et sont actuellement lanterne rouge. Le coach , A.Casanova, vivement contesté par les supporters du club, a fait ses valises en octobre dernier après une défaite à domicile face au rival bordelais (1-3).Et c’est l’ex entraineur de Dijon, A.Kombouaré, qui a prit sa succession. Débutant avec ce nouvel entraineur par une victoire face au LOSC (2-1), le TFC a enchainé 5 défaites consécutives. L’ASM est prévenue, le TFC sera au « pied du mur » demain soir. Méfiance.

Le joueur à surveiller : M.A. Gradel

L’ex stéphanois est l’une des rares satisfactions du club toulousain depuis son arrivée en 2017. Désigné capitaine depuis la saison dernière, l’attaquant international ivoirien, âgé de 32 ans, a inscrit 22 buts en 80 matchs de Ligue 1. Depuis le début de saison, M.A.Gradel est toujours aussi performant sur le terrain, avec également l’attaquant Y.Sanogo.

0 0 vote
Note l'article