Sélections : la France n’ira pas en finale

Sélections : la France n’ira pas en finale

15 novembre 2019 2 Par Marc S

La France rencontrait le Brésil ce matin à minuit pour la demi-finale de la Coupe du Monde U17 qui s’annonçait bouillante, et avec à la clef, une place en finale.

Jean-Claude Giuntini a titularisé d’emblée nos deux Monégasques, Matsima et Millot, le capitaine Lucien Agoumé étant suspendu.

Le match s’emballe pour les Bleus

Dès l’entame, le match commence de façon folle, avec l’ouverture du score de Kalimendo-Muinga à la 7ème minute, sur une passe de Aouchiche. Les Bleuets enchaînent ensuite en réalisant le break, suite à un joli but de Mbuku à la 13ème minute.

Les Brésiliens haussent le ton

Ce sont ensuite les Brésiliens qui se montrent dangereux avec une frappe à 22ème minute. A la 45ème minute, juste avant la mi-temps, un penalty est accordé par l’arbitre de la rencontre suite à un supposé contact à gauche de la surface de réparation tricolore. Mais c’est sans compter la VAR qui invalide la décision de l’arbitre, et permet aux Français de rentrer au vestiaire en menant 2-0.

Une mi-temps complètement dominée

Les Bleuets manquent de maîtrise en seconde période, ils laissent le ballon aux Brésiliens et se font dominer. Kaio Jorge d’abord, à la 62ème minute, sur un imbroglio dans la défense tricolore suite à un corner, réduit le score pour le Brésil, en mettant une jolie tête plongeante. Les Brésiliens continuent de pousser et cela paie encore. Couto tire sur le gardien Zinga, et ce dernier, pas exempt de tout reproche, repousse sur Veron qui ne tremble pas et égalise.

Le réveil

Les Français reprennent du poil de la bête. Aouchiche enchaîne une belle frappe à la 78ème, repoussée par le gardien auriverde, puis reprise par Lihadji, qui touche le poteau alors qu’il était juste devant les cages vides. Kouassi marque, en toute fin de match, mais voit son but refusé pour hors-jeu à la 88ème minute.

La crucifixion

On dit souvent qu’au haut niveau ce genre d’occasions ratées ne pardonne pas et cela s’est encore vérifié. A la 89ème, un long dégagement du portier brésilien Donelli transperce toute la défense française. Lazaro reprend le ballon, enrhume Soppy sur un joli crochet, et enchaîne avec une superbe frappe qui va au fond.

Les Bleuets sortent avec des regrets, mais auront réalisé un joli parcours. La finale verra s’affronter le Mexique et le Brésil le 17 Novembre, alors que le même jour, les Tricolores devront battre les Pays-Bas, pour décrocher une troisième place et rester dans l’Histoire.

Source : FFF

0 0 vote
Note l'article