Loïc Badiashile revient sur sa jeune carrière

Loïc Badiashile revient sur sa jeune carrière

29 octobre 2019 7 Par Geoffroy B.

Interviewé par Loïc Tanzi, journaliste à RMC SPORT, Loïc Badiashile le portier asémiste, prêté à Bruges, revient sur sa jeune carrière avec des hauts et des bas. Morceaux choisis.

L’avenir : Monaco ?

Même s’il avoue ne pas avoir de problème avec Leonardo Jardim, le gardien Rouge & Blanc perd patience et pourrait passer à autre chose.

« Honnêtement, ça fait deux ans que je me dis qu’il y a des possibilités à Monaco. Et chaque été, c’est la même chose. D’autres gardiens arrivent… des promesses non tenues… C’est dur à accepter car c’est mon club formateur. C’est le club que j’aime. […] Mais c’est dur aussi d’aimer un club qui ne te rend pas vraiment cet amour. Mais je vais tout faire pour pouvoir y revenir et jouer. Certains disent qu’ils ne misent plus sur les jeunes mais c’est dur de dire ça pour moi. Mon petit frère joue beaucoup cette saison. »

Le présent : Bruges

Comble de la malchance, au-delà des résultats sportifs désastreux de Bruges, Loïc Badiashile s’est blessé récemment avec le club belge.

« Je ne suivais pas beaucoup le championnat belge et je suis agréablement surpris par le niveau. Il y a de très bonnes équipes. C’est bien pour progresser, mais j’aurais préféré que ça se passe mieux pour nous. […] On connaît des moments difficiles avec un changement de coach dernièrement… On essaye de sortir la tête de l’eau. […] On a beaucoup de très jeunes joueurs dans l’effectif. De nouveaux joueurs aussi. On manque d’expérience et on ne se connaît pas énormément. »

Le passé : Rennes

Comme avec l’ASM, le jeune portier espérait gagner sa place au Stade Rennais. Malheureusement pour lui, il est resté numéro 3.

« J’étais prêt à rester avec Rennes car j’aimais ce qu’ils proposaient. J’ai eu de très bonnes discussions avec le président. Ça n’a pas été que ma décision. Il fallait que les négociations entre Rennes et Monaco se passent bien. Et cette partie a été compliquée. Monaco n’a pas voulu me vendre. J’ai étudié les autres options et la plus logique c’était de venir au Cercle. C’est un club dirigé par Monaco, les dirigeants viennent souvent, donc finalement, pour le suivi, c’était plus facile. »

Source : RMC Sport / Photo : asmfc