OGC Nice : une saison décevante

OGC Nice : une saison décevante

23 mai 2019 0 Par Franck C

L’OGC Nice, en plein cœur d’une actualité lié à un prochain rachat possible par le milliardaire anglais Jim Ratcliffe, avait pour objectif de retrouver l’Europe au terme de la saison actuelle. Le début de championnat difficile de l’équipe de Patrick Vieira ajouté au contexte trouble au sein de la Direction du club n’a pas forcément apporté la sérénité nécessaire à l’atteinte de cet objectif. Malgré la déception générale, les niçois joueront « sans pression » face à l’ASM dans un derby azuréen toujours particulier et qui doit assurer le maintien définitif aux hommes de Leonardo Jardim.

Dixième budget de la Ligue 1, le club azuréen, qui a fini 8ème au classement de la saison 2017-2018, occupera sans doute encore cette même place à l’issue de la 38ème journée de championnat. Déjà privé de Coupe d’Europe cette saison, les Niçois avaient à cœur de finir européens. Le club a cependant mal débuté la saison sur le plan comptable (15ème au bout de 6 journées de championnat) et l’ambiance extra-sportive au sein du club fut perturbée par le départ retardé de son président Jean Pierre Rivère, au final démissionnaire de la présidence du Gym en janvier dernier.

Le club est également resté prudent en matières de dépenses liées à des transferts de joueurs. Au rayon arrivées, seul le jeune attaquant Maolida en provenance de l’OL a fait l’objet à l’été 2018 d’un chèque de 10 millions d’euros. Au rayon des départs, Jean Michel Seri vendu au club anglais de Fulham (et pressenti d’ailleurs sur le Rocher pour la saison prochaine) et Alassane Pléa vendu au Borussia M’Gladbach ont laissé un vide certain en début de saison. Un temps concerné par la course à une qualification directe en Europa League (4ème place du classement occupée finalement par l’ASSE), Nice n’a plus rien à jouer depuis la 35ème journée et la victoire du rival stéphanois sur le Rocher (3-2) générant un retard irrattrapable de 9 points au classement.

Le joueur qui impressionne : Youcef ATAL

Déclaré il y a peu « intransférable » par le directeur sportif du club, Gilles Grimandi (ex monégasque), le latéral algérien âgé de 23 ans est la révélation de cette saison sans aucun doute. Déniché du côté du club de Courtrai en Belgique lors du mercato estival pour 3 millions d’euros, le joueur issu du football amateur a marqué les esprits récemment en réalisant un hat trick lors de la 34ème journée de Ligue 1 face à Guingamp (3-0). Ses très bonnes performances au poste de latéral droit ont même convaincu Patrick Vieira de le placer sur le front de l’attaque lors des trois derniers matchs afin de « doper » un secteur offensif diminué et peu efficace depuis quelques semaines.

Une défense de fer

Troisième meilleure défense de Ligue 1, le secteur défensif niçois est le point fort de l’équipe depuis le début de saison. Composée du portier argentin Walter Benitez (auteur de sa meilleure saison à Nice), du jeune Sarr, du vétéran brésilien Dante et/ou d’Hérelle formant une charnière centrale solide, du toujours efficace Christophe Jallet et du feu follet Atal, la défense niçoise a excellé cette saison n’encaissant que 28 buts en 37 journées de championnat.

Un secteur offensif à la peine

C’est un secteur de jeu dans lequel le GYM a connu de grosses difficultés non résolues cette saison : L’OGC Nice n’est que la 19ème attaque de Ligue 1 avec 28 buts marqués en 37 journées disputées soit un ratio de 0.75 but/match (à titre de comparaison, l’ASM a un ratio de 1.02 buts/match en 37 journées).

Youcef ATAL et Allan Saint MAXIMIN, les deux premiers buteurs du club azuréen n’occupent en effet que les 45ème et 47ème places du classement des buteurs de Ligue 1. Alassane Pléa transféré, Balotelli mis au « au placard » par Patrick Vieira puis transféré à l’OM, l’attaque niçoise n’avait pas les armes suffisantes cette saison pour espérer mieux.

0 0 vote
Note l'article