Monaco – Amiens : le résumé

Monaco – Amiens : le résumé

18 mai 2019 12 Par Aurelien C

Grâce au succès obtenu ce soir contre Amiens (2-0) et au revers des Caennais à Lyon (4-0), l’AS Monaco est quasiment maintenue en Ligue 1. Les Monégasques sont 16èmes du classement avec trois points d’avance sur le barragiste Caen et une différence de buts favorables (+7 par rapport à Caen).

Leonardo Jardim faisait, avant le match, un choix fort dans sa composition d’équipe. L’entraîneur portugais décidait de laisser Rony Lopes en manque d’efficacité, sur le banc de touche. C’est donc Djibril Sidibé qui prenait place dans le couloir droit et Gelson Martins débutait à gauche.

Monaco démarrait la rencontre dans le bon tempo, avec de bonnes intentions. Les combinaisons s’enchaînaient en début de match mais les Monégasques étaient trop imprécis dans la dernière passe. Pourtant, c’est Konaté, l’attaquant amiénois qui se procurait la première occasion dangereuse. Il se retournait rapidement dans la surface mais sa frappe passait largement au-dessus.

Vincius, très présent dans les duels, s’écroulait ensuite à deux reprises dans la surface adverse. La première fois, son tête contre tête avec Adenon leur valut un carton jaune chacun (22ème). Adenon, un quart d’heure plus tard, laissait traîner sa main sur le visage de Falcao. Ce fut une mi-temps engagée et les deux équipes auraient pu se retrouver à 10.

Puis, à la 25ème minute, sur un corner tiré par Golovin, Falcao reprenait de la tête et ouvrait le score grâce à une faute de main de Gurtner. L’attaquant colombien s’est légèrement appuyé sur le défenseur amiénois qui n’a pas joué le ballon. La VAR validait le but.

Monaco poursuivait son pressing haut mais Amiens eut deux grosses occasions en fin de période. Sur deux coups francs causés par Jemerson, Benaglio repoussait d’abord une frappe de Ghoddos et Konaté ne trouvait pas le cadre ensuite. Puis, Falcao contrait le ballon de la tête non loin de son propre but. 1-0 à la mi-temps, les Monégasques pouvaient souffler.

En deuxième mi-temps, Peters mettait à contribution Benaglio dès la 47ème. Gelson Martins et Jemerson manquaient la balle de break en l’espace de deux minutes (59 et 60èmes). Le deuxième acte était pauvre en occasions et Monaco, un cran plus bas, maîtrisait les débats.

Il fallut attendre la 83ème pour voir le but de la délivrance. Golovin, lancé par Sidibé, s’en allait seul tromper Gurtner, d’une frappe croisée du pied droit pleine de sang froid. 

Monaco, à moins d’une lourde défaite dans le derby de la Côte d’Azur contre Nice et d’un large succès de Caen face à Bordeaux, terminera hors de la zone rouge. Un match nul suffira aux hommes de Jardim. Un véritable soulagement tant la saison fut compliquée sur le terrain et sur le plan comptable.

Monaco – Amiens : le résumé
4.5 (90%) 4 vote[s]