Amiens SC : un maintien qui se fait attendre

Amiens SC : un maintien qui se fait attendre

15 mai 2019 15 Par Franck C

Classé 16ème à deux points juste devant l’ASM, le club picard, qui vit sa deuxième saison consécutive en Ligue 1 après un premier acte de bonne facture (Amiens a fini 13ème devant des clubs confirmés comme Angers, le LOSC et Toulouse), a plus de mal à confirmer un objectif maintien qui n’est pas encore atteint mathématiquement. Les hommes de Christophe Pelissier défendront cependant chèrement leur peau à Louis II samedi soir prochain lors d’un match « couperet » pour les deux équipes.

Une opération maintien périlleuse

14ème budget de la Ligue 1 cette saison, l’Amiens SC a voulu surfer sur sa première bonne saison 2017-2018 en étoffant à l’intersaison un effectif amputé de deux de ses meilleurs éléments offensifs avec Gaël KAKUTA, et l’ancien monégasque Serge GAKPE, deux des artisans de la bonne première saison amiénoise parmi l’élite du football français.

Malgré les arrivées remarquées de joueurs majoritairement étrangers comme l’attaquant colombien Juan Otero (Estudiantes de la Plata-Argentine), du milieu de terrain Eddy Gnahoré (Palerme-Italie) et surtout du brésilien Ganso (FC Séville-Espagne) entre autres, l’entame du début de saison a été difficile, le club picard enchaînant seulement 4 victoires en 15 journées de championnat et se classant à la 17ème place à la trêve hivernale (5 victoires, 3 nuls et 11 défaites), son rang actuel à deux journées de la fin. Au classement des matchs joués à l’extérieur, l’Amiens SC se classe à la 18ème place (l’ASM étant par exemple 12ème du classement) avec 12 points pris (2 victoires seulement) sur 36 possibles.

Le joueur qui impressionne : Eddy Gnahoré

Prêté avec option d’achat par le club italien de Palerme, le natif de la Région Parisienne âgé de 25 ans, passé par Châteauroux, Manchester City, Naples entre autres, a réussi un début de saison remarquable malgré une baisse de forme depuis février dernier, ce qui lui vaut d’être convoité actuellement par l’ASSE et le rival niçois pour le prochain mercato d’été. Beaucoup le comparent d’ailleurs à Tanguy N’Dombélé passé par Amiens également et depuis joueur clé de l’OL et international français A.

Un milieu de terrain solide

La force de cette équipe, selon certains observateurs du club picard, réside avant tout dans le secteur du milieu défensif travailleur et efficace à la récupération avec les paires Blin-Montconduit ou Blin-Gnahoré le plus souvent. 12ème défense de Ligue 1 à ce jour, la défense amiénoise peut compter sur l’un de ces duos disposé devant elle et qui forme un premier rempart défensif solide.

Un secteur offensif défaillant

C’est le secteur de jeu où le bât blesse cette saison : l’Amiens SC n’est que la 16ème attaque de Ligue 1 ex-aequo avec Toulouse, Caen et Dijon avec une moyenne de 0,81 buts/match.

Moussa Konaté (longtemps blessé), Eddy Gnahoré et Samam Ghoddos les trois premiers buteurs de l’effectif totalisent à eux trois…14 buts marqués soit presque 50 % du total de buts marqués jusqu’ici. Le club a d’ailleurs recruté au mercato hivernal un attaquant supplémentaire en la personne de Serhou Guirassy en provenance de Cologne en Allemagne… Sans grands effets positifs à ce jour…

Espérons d’ailleurs que cette attaque amiénoise ne se réveille pas samedi contre l’ASM lors d’un match qui s’annonce capital pour les Rouge et Blanc.

Photo : Pixabay

Amiens SC : un maintien qui se fait attendre
3.4 (68%) 5 vote[s]