Focus : Nîmes, le promu qui attaque!

Focus : Nîmes, le promu qui attaque!

8 mai 2019 3 Par Aurelien C

Huitième avant la rencontre face à Monaco, Nîmes n’a jamais été inquiété par le maintien. Les Crocos ont joué la carte de l’attaque et ont réussi, grâce à leur jeu, une belle saison. Focus sur cette équipe et ses principales armes offensives.

Le maintien facile

49 points après 35 journées, c’est bien plus qu’il n’en faut pour assurer le maintien. Nîmes a donc vécu une saison plutôt tranquille et peu stressante. Seul bémol, en début de saison, les Nîmois remportait leurs deux premières rencontres et enchaîner ensuite par neuf matches sans victoire. Une disette que les hommes de Bernard Blaquart ont su rattraper en étant intraitable à domicile. Devant leur public, les Crocos n’ont perdu que quatre fois.

Téji Savanier : l’homme clé

Cette saison, le meneur de jeu de 27 ans a découvert la Ligue 1 et a été l’homme clé du dispositif des Nîmois. Grâce à sa qualité de passes et sa vision du jeu, Savanier a brillé et mené l’attaque de l’équipe. Auteur de six buts et treize passes décisives (meilleur passeur de Ligue 1), les Crocos doivent beaucoup à leur milieu de terrain. Nîmes a ainsi scoré à 52 reprises en Ligue 1, soit la 7ème attaque du championnat.

Savanier aurait pu améliorer ses statistiques sans la suspension de cinq matches reçue en début de saison. Son tacle sur Mbappé l’a éloigné des terrains et coïncide avec la série sans victoire de Nîmes précédemment évoquée.

La révélation Nîmoise est observé par de nombreux clubs français ou turcs. Son mercato risque d’être agité.

Autre joueur à surveiller : Denis Bouanga. L’ailier droit est le meilleur buteur du club avec sept réalisations.

Le point faible : la défense

Nîmes est la 17ème défense de Ligue 1 avec 53 buts encaissés. Seul Monaco, Dijon (tous deux à 54 buts) et Guingamp (63) font pire.

Le moins que l’on puisse dire est que l’on ne s’ennuie pas avec Nîmes. Il y a en moyenne trois buts par match. Les Nîmois n’ont fait 0-0 qu’à deux reprises face à Guingamp et Reims.

 

Focus : Nîmes, le promu qui attaque!
4 (80%) 1 vote[s]