Supporter angevin : “Se faire plaisir et faire mieux qu’une 16ème place”

Supporter angevin : “Se faire plaisir et faire mieux qu’une 16ème place”

2 mars 2019 12 Par Clement P

Avant la rencontre entre le SCO d’Angers et l’AS Monaco ce soir au stade Raymond-Kopa, nous avons interrogé @VentsdAngersSCO, compte Twitter à l’humour décalé qui traite l’actu du club angevin, pour la traditionnelle interview du supporter adverse.

Peux-tu nous donner ton prénom ?
Je m’appelle Jordan. Ou Kevin. Parfois Jean-François. Enfin je sais pas trop. On est plusieurs derrière ce compte, alors c’est pas facile de te donner une réponse précise.

Que penses-tu de Monaco en général ?
Monaco c’est une ville sympa. Par contre les pigeons qui chient sur mon yacht de 45 mètres, vous pourriez faire un effort quand même.

Que penses-tu du recrutement de Monaco cet hiver ?
C’était une bonne idée d’aller chercher des joueurs confirmés qui jouaient pas trop (Fabregas, Gelson Martins), même si vous êtes passés à côté de l’affaire Thomas Touré. Votre recrutement a de la gueule c’est clair, et c’est difficile de rivaliser face à ça. Si j’étais un président de club qui vend des mugs qui font AHOU après une victoire 2-1 contre le PSG, je dirais que c’est de la concurrence déloyale et qu’il faut agir.

Quel joueur de Monaco aimerais-tu avoir sous les couleurs du SCO ?
Kamil Glik assurément. Les bûcherons en défense, c’est clairement notre identité de jeu. Qu’à cela ne tienne s’il a 48 ans, ma maman m’a toujours dit de ne pas juger sur le physique.

Quel match face à Monaco était le plus marquant pour toi ?
Une victoire 3-0 à Angers il y a 3 ans. Vous aviez pris un but de Mohammed Yattara. Le mec passe maintenant plus de temps à vérifier la qualité des sièges de l’Abbé-Deschamps qu’à taper dans un ballon. La honte pour vous.

Comment s’est déroulé votre première partie de saison?
Un peu difficile mais sans doute à l’image du jeu que l’on a produit. Certaines déceptions car on est capable de battre Lille et Montpellier et la semaine suivante de perdre contre Guingamp. On a du potentiel, mais on a eu du mal à bien le montrer et le concrétiser.

Comment s’est déroulé votre dernier match ? (Défaite 1-0 face à Guingamp dans les dernières secondes). Quel est l’objectif pour les Angevins en fin de saison?
Se maintenir d’ici 3-4 journées, et après pourquoi pas chercher un bon classement. Y a moyen de faire un peu mieux qu’une 16ème place, alors autant se faire plaisir.

Que pensez-vous de votre recrutement?
On a un manager (Olivier Pickeu, ndlr) et jusqu’au mois dernier Alex Lablatinière (responsable cellule recrutement) qui font un travail énorme, avec des recrutements bien ciblés, pas trop chers, et sur des joueurs qui ont du potentiel (et ça s’est vérifié). Il y a quelques joueurs dont on n’a pas pu voir les talents (Thomas Touré, Loic Puyo, etc.), mais dans l’ensemble, et vu les moyens du club, on peut dire que les mercatos sont réussis.

Quels sont vos points forts et points faibles?
Le point fort, c’est qu’on prend rarement beaucoup de buts, nos matches se jouent souvent à 1 ou 2 buts d’écart. Du coup quand on ouvre le score, on perd rarement (le premier qui nous parle du 3-4 contre Nimes on le fume sur place, vu ?). Le point faible, paradoxalement, c’est que, lorsque l’on ouvre le score, on a tendance à se replier dans notre camp et de subir. On a toujours du mal à enfoncer le clou, sauf quelques exceptions près (contre Nice il y a 2 semaines).

Qui est le joueur le plus en forme en ce moment à Angers ?
Gros débat au sein de l’équipe, chacun ayant son chouchou. On pourrait dire Pavlovic, qui prend de l’assurance derrière. Et sinon il n’y a pas vraiment de joueur vraiment en forme plus que d’habitude, mais on a des joueurs qui sont régulièrement au niveau. On peut citer Flavien Tait, Ismaël Traoré, et bien sûr le meilleur gardien du monde Ludovic Butelle.

Un petit pronostic pour notre match ?
Angers 4-0 Monaco, doublé de Bahoken, premier but de Reine-Adélaïde, et la cerise sur le gâteau de Pavlovic. Ludo arrête un penalty tiré comme un manche par Falcao, Gelson Martins se fait les croisés, Monaco finit la saison 18ème et descend en Ligue 2 après un barrage perdu contre Lens. La Principauté se fait envahir par l’Italie sur ordre du gouvernement d’extrême droite et Monaco repart en 2ème division de Série A, comme la Juventus à l’époque.

Merci et bon match !

0 0 vote
Note l'article