Coupe de France : les Tops et les Flops

Coupe de France : les Tops et les Flops

6 janvier 2019 71 Par Geoffroy B.

Favori logique de ce 32ème de finale, l’AS Monaco jouait face au Canet-En-Roussillon. Ce fut l’occasion pour Thierry Henry de faire une large revue de l’effectif. Hormis les blessés, le coach asémiste se passait de Diego Benaglio, Kamil Glik, Benjamin Heinrichs, Aleksandr Golovin, Youri Tielemans et Youssef Aït-Bennasser.

Les Tops 

Antonio Barreca : Sur le départ ou non, il a centré et plutôt bien. Dès la deuxième minute, il a trouvé un Moussa Sylla inspiré pour ce qui sera l’unique but de la rencontre. Le latéral a néanmoins la fâcheuse tendance à oublier lorsqu’il a déjà un carton jaune. Agressif, il est heureusement resté sur le terrain 90 minutes.

Romain Faivre : Quand le collectif laisse à désirer, il faut s’en remettre aux qualités individuelles. Constamment dans la prise de risque, il a nettement mieux réussi, dans ce rôle, que Sofiane Diop par exemple. Il voulait gagner le match, il veut sa place dans le onze titulaire et … ça se voit.

Les Flops

Jemerson : Capitaine sur cette rencontre, le Brésilien est fan de NBA et il l’a démontré en première mi-temps (penalty non sifflé) et en seconde (à l’entrée de la surface de réparation). Loin d’être rassurant, ses premières relances, son assurance et sa protection de balle laissent à désirer.

Pelé : Ce milieu de terrain sera indéniablement le mystère monégasque de cette saison. Tantôt performant tantôt emprunté, cette rencontre était faite pour lui. Son physique est son point fort, certes, mais il a loupé un nombre incalculable de passes, a priori, simples.

Photo : asmonaco.com

 

Coupe de France : les Tops et les Flops
5 (100%) 3 votes