Résumé Monaco- Bruges : Monaco s’effondre à domicile (0-4)

Résumé Monaco- Bruges : Monaco s’effondre à domicile (0-4)

6 novembre 2018 25 Par Aymeric

Monaco prend une leçon de football face à Bruges.

Pour le compte de la 4ème journée de ligue des champions, Monaco a une nouvelle fois perdu. Plus qu’une défaite, les monégasques ont subi une débâcle face a l’équipe belge. Pourtant bien en jambes en début de match, montrant un visage plutôt intéressant et très porté vers l’avant, Monaco a été très vite puni… 11 minutes et 44 secondes : voilà le temps qu’il a fallu pour les belges pour plier le match et plonger un peu plus l’ASM dans la crise.
Malgré un début de rencontre marqué par deux actions rouge et blanc dont une tête intéressante de Falcao dès la 6ème minute suivi une minute plus tard d’un face a face de Diop face au gardien brugeois, remporté par le portier adverse ; il n’aura fallu attendre que 17 minutes pour voir les belges percer le couloir gauche monégasque. Un couloir gauche avec Barreca totalement absent sur le premier but, et auteur d’une main à l’entrée de la surface coûtant le deuxième but du match dès la 15ème minute. Pénalty que s’est chargé de transformer Vanaken, inscrivant par la même occasion un doublé.

Le visage fermé d’Henry semblait prédire une soirée cauchemardesque. Et ce n’est pas Sidibé qui est venu le contredire, coupable sur le 3ème but inscrit par Wesley, enroulant une magnifique frappe dans la lucarne de Benaglio, impuissant et laissé une fois de plus par sa défense centrale reculant à chaque ballon adverse…
Les Monégasques ont bien essayé de ne pas sombrer plus, à défaut de se relever notamment par le biais de Diop, encore une fois très en jambes ce soir, ne ménageant pas les courses et les pressings. Le jeune monégasque s’est même créé une occasion franche à la 46ème minute, une frappe toutefois contrée. Mais cela est resté bien trop maigre, notamment a cause d’un milieu en cassure permanente, n’arrivant pas à construire et à se projeter vers l’avant. Preuve en est avec Tielemans encore une fois, bien loin de son prétendu niveau annoncé et Aït Benasser totalement transparent tout au long de la rencontre.

La mi-temps n’aura rien changé bien au contraire, les Asémistes revenant sur la pelouse d’un stade Louis II abasourdi, ne pouvant que constater la crise existentielle au sein du club. Quasiment éliminé de toute compétition européenne, Henry en a profité dès la 61ème minute pour lancer les jeunes Gouano et Massengo, 17 ans à peine, très vite ovationnés par les supporters, félicitant leur détermination. Détermination qui a disparu pour Falcao, sifflé à sa sortie et auteur d’un match assez transparent, sevré notamment de ballons à la pointe de l’attaque, ne se créant qu’une occasion franche avec une frappe à la 58ème stoppée une fois de plus par le gardien belge, très bon ce soir.

Comme si la lourde défaite 3-0 ne suffisait pas, c’est à la 74ème minute que Glik, blessé aux adducteurs, a lancé son brassard de capitaine comme un symbole de la perte totale de cadre et d’équilibre pour l’équipe princière. Le quatrième but belge inscrit par Vormer à la 85ème minute semble même anecdotique, tellement ce dernier paraissait inévitable. Toutefois, ce but restera : il est synonyme de la plus large défaite de l’histoire de l’AS Monaco à domicile en coupe d’Europe.

En brève une soirée cauchemardesque, encore une fois, qui ne laisse rien présager de bon, notamment au vu du prochain match, dimanche contre le PSG. Preuve en est avec le regard vide, défaitiste et triste de Falcao sur le banc de touche ou encore Sidibé immobile de longues minutes au milieu de terrain au coup de sifflet final.
La page européenne de l’AS Monaco s’arrête nette ce soir, ce qui semble un moindre mal au vu de la suite de la saison, qui risque d’être très longue… Un match à vite oublier, place désormais à la Ligue 1 et la réception du leader parisien.

Daghe Munegu.

Résumé Monaco- Bruges : Monaco s’effondre à domicile (0-4)
5 (100%) 1 vote