Le supersub, Guido Carrillo

Arrivé lors du mercato estival 2015 en provenance d’Estudiantes, Guido Carrillo tente au quotidien de se faire une place au sein de l’effectif monégasque. Après une première saison en demi-teinte et des prestations controversées, l’attaquant Argentin s’est acclimaté au championnat français. Malgré son rôle de supersub, Carrillo s’épanouit en principauté. Pour notre plus grand bonheur.

carrillo

L’équilibre est trouvé sur le rocher. Le 3 juillet 2015, l’AS Monaco officialise le transfert de Guido Carrillo contre la somme de 8,8 millions d’euros. Une jeune recrue pleine d’espoir après une saison à 19 buts du côté de l’Argentine. Une recrue encore inconnue du grand public qui laisse les supporters sur leur réserve. Malheureusement, ses premières prestations ne vont pas faciliter son intégration.

Une année d’adaptation

Titularisé à seulement quinze reprises lors de l’exercice 2015-2016, le buteur Argentin ne parvient pas à faire son trou. Jardim apprécie son profil mais n’arrive pas à l’utiliser. Le changement de culture et d’environnement sont un véritable problème et un frein à sa progression. « La première année a été un peu difficile au niveau de l’adaptation. C’était un grand changement pour moi », a-t-il déclaré dans une interview accordée sur le site officiel de l’AS Monaco. Le mal du pays en quelque sorte. Pourtant, malgré des rentrées généreuses sur le plan humain et de nombreux poteaux touchés, Carrillo ne fait pas l’unanimité sur le rocher.

Guido termine l’année avec cinq buts et trois passes décisives après quarante rencontres disputées. Des statistiques insuffisantes pour le standing du club de la principauté. La saison se conclue finalement sur une « belle » troisième place, malgré les dix points d’avance sur l’Olympique Lyonnais. L’occasion pour le club princier de faire peau neuve et pour Carrillo de se poser les bonnes questions.

La saison de la confirmation

carrilloo

L’été passé, l’ASM retrouve les terrains après un mercato rondement mené. Aménagement d’effectif avec les départs de Traoré, Echiejile (entre autres), les arrivées de Sidibé, de Glick et la gestion des cadres tels que Bernardo Silva ou encore Fabinho. Sans oublier une excellente gestion financière, le retour de joueurs majeurs comme Germain et Falcao. En bref, les Monégasques attaquent la saison 2016-2017 de la meilleure des façons. Les résultats suivent et le groupe s’épanouit. A l’image d’un Guido Carrillo, semble-t-il, libéré.  « C’est agréable de se sentir important pour le groupe. Je savoure et je continue de travailler jour après jour pour donner encore plus à cette équipe. » 

Chacune de ses entrées en jeu sont remarquées voir décisives. Le buteur Argentin a trouvé ses marques et a perfectionné ses points forts. Il gagne constamment ses duels aériens (le match face à Angers est le parfait exemple), simplifie son jeu et reste réaliste devant le but. Malgré ses nombreux poteaux (encore) et après seulement huit journées de Ligue 1, le joueur formé en Argentine a d’ores et déjà inscrit autant de buts que la saison passée (4). Mieux encore, il a délivré trois passes décisives. « Je me sens beaucoup mieux cette année, plus apaisé. Je me sens vraiment intégré à la vie ici à Monaco, je me suis fait des amis, je me suis adapté à un nouveau mode de vie. L’Argentine ne me manque plus autant que la saison dernière ».

Espérons que ses efforts porteront leurs fruits tout au long de la saison. Pour le bien des Rouge et Blanc mais aussi pour celui d’un Guido Carrillo bosseur et déterminé depuis son arrivée sur le rocher.

 

Thomas Pain

Le supersub, Guido Carrillo
Aimez-vous cet article de ASM-SUPPORTERS ?
N'hésitez pas à partager à vos amis !