[CITY-ASM] Jardim: « Il reste 90 minutes chez nous. Rien n’est fini »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Hier soir s’est déroulé le huitième de finale aller de la Champion’s League entre Manchester City et l’AS Monaco. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce match nous a fait vivre beaucoup de sensations et émotions. Positives au début, négatives à la fin. Battus sur le score de 5-3, les joueurs de l’AS Monaco ont maintenant 50% de chance de se qualifier. En effet,  c’est le journal l’Équipe qui nous donne cette statistique. Cette situation s’est présentée à 6 reprises depuis la saison 1970/1971, et 3 fois, l’équipe menée a renversé la tendance. Les réactions:

Radamel Falcao:

« C’est une grande déception. On menait au score, mais on n’a pas su tuer le match. C’est ouvert pour le match retour. On croit fermement qu’on peut faire mieux à la maison et l’emporter. On a peut-être manqué un peu d’intelligence. Face à des joueurs comme ça, ça ne pardonne pas. »

 

 


Andrea Raggi
:

« On a fait un bon match. Mais on a fait des cadeaux et on prend cinq buts. On va essayer de gagner à la maison. Tout reste ouvert pour le retour, on n’a rien à perdre. Ce n’est pas impossible. On rate un penalty et on prend un but pas bon, le moral est un peu tombé. On est une équipe de jeunes et on n’a pas beaucoup d’expérience. Mais on peut renverser la vapeur. »

 

Valère Germain:

« Après la première période, on ne s’imagine pas finir avec deux buts d’écart à la fin. Les regrets aussi c’est qu’on prend deux buts sur coups de pied arrêtés. Mais on est qu’à la mi-temps de cette confrontation. Il va falloir continuer et faire un résultat à domicile. Il y a beaucoup de densité lors de ce genre de rencontres. Beaucoup nous voyaient favoris. Mais City a l’habitude de jouer la Ligue des champions… Ils ont fait une demi-finale l’année dernière. Il nous reste 90 minutes. »

 

Fabinho:

« C’était un match très équilibré et nous avons surtout encaissé des buts sur nos erreurs. Au Louis-II, ça va être différent, on va jouer devant nos supporters et j’espère que l’on va retenir les erreurs d’aujourd’hui pour ne plus les reproduire. C’est encore possible de se qualifier. C’était dur physiquement. Personnellement, les dix dernières minutes, j’ai souffert. Mais ce n’est pas pour ça que l’on a perdu. Il nous a manqué de l’expérience peut-être. Quand on a encaissé le troisième but, on a continué à attaquer. On n’a pas pensé au match retour. On perd 5-3, on peut même perdre 6-3… On doit apprendre de ces matchs là.  Ils ont mis en place un schéma pour détruire notre 4-4-2, on devait être tout le temps en mouvement pour boucher les espaces, c’était difficile. Kylian a apporté beaucoup de vitesse et de vivacité. Il aurait même pu marquer un deuxième but sur une action individuelle. Il doit s’habituer à jouer de grands rendez-vous comme ça. Falcao est un joueur très important pour l’équipe. Il marque deux fois ce soir mais il aurait pu marquer plus encore sans un grand gardien de but qui sort un réflexe extraordinaire du pied en fin de match… »

 

Leonardo Jardim:

« Falcao n’a pas réussi en Angleterre, mais il a encore ce soir prouvé que c’était un grand attaquant. Kylian Mbappé a joué pour profiter des espaces. Il a fait un grand match pour sa 1ère titularisation en Champion’s League. La clé du match c’est d’avoir manqué la balle de 3-1. Il reste 90 minutes chez nous. Rien n’est fini. On travaille pour les supporters. Faire un tel spectacle, c’est un moment important. L’AS Monaco a fait un gros match. J’ai félicité les joueurs. C’était peut-être l’un des matchs les plus passionnant en Champion’s League cette année. Un grand match de foot. »


Vadim Vasilyev
:

« Je suis évidemment déçu du résultat mais je suis fier de mes joueurs. Au final, ça ressemble plus à un résultat de Hockey.  La qualification parait difficile mais tout est possible, c’est une belle publicité pour le football et la Ligue 1. Ça pouvait aller dans les deux sens, mais en face ça reste Manchester City. On peut être fier de notre jeu ce soir. C’est une fierté de voir Falcao à ce niveau là et inscrire des buts comme ça. Nous avons toujours cru en lui avec le coach. Pourquoi y croire ? Car nous avons une grande équipe avec de grands joueurs on marque beaucoup de buts, c’est donc possible. »

 


Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City
):

« Maintenant les deux équipes se connaissent mieux. Nous allons ajuster certaines choses, ils vont en faire de même, mais nous devrons marquer au match retour. Si nous ne marquons pas à Monaco, nous serons éliminés. Bien-sûr après le match aller je suis plus heureux que mon collègue de Monaco car avec deux buts d’écart nous étions dehors (si Falcao avait marqué son pénalty, ndlr). Et si il y a une équipe qui peut marquer des millions de buts c’est Monaco ! Ils arrivent à six ou sept joueurs dans la surface et leur contre-attaques sont difficiles à contrôler. Il est certains que nous avons des progrès à faire. Le premier but qu’on prend vient d’une erreur, le deuxième aussi, mais aujourd’hui la leçon est que nous n’avons jamais lâché. Certes nous avons été chanceux sur certains aspects en seconde période, mais aussi très malchanceux en première…« 

Axel.T

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail